Partager :

Sapin de Noël géant, ballons colorés dans les rues et selfies dans la basilique de la Nativité: Bethléem renoue avec les touristes pour les fêtes de Noël après des années d’absence sous le signe de la pandémie.

Lieu de naissance du Christ selon la tradition chrétienne, la ville de Bethléem accueille chaque année des milliers de pèlerins et de touristes pour Noël, une manne qui s’est tarie ces deux dernières années en raison de la pandémie de Covid-19 et des restrictions sanitaires qui avaient compliqué les voyages.

Maintenant que les restrictions sont levées dans les Territoires palestiniens et en Israël, où est situé l’aéroport international le plus proche de Bethléem, la ville palestinienne reprend des airs de fêtes.

« Noël est la fête de la ville, et nous avons pris beaucoup de temps et fait beaucoup d’efforts pour nous y préparer », souligne à l’AFP Hanna Hanania le maire de la municipalité. « Nous souhaitions avoir une participation internationale, et nous avons organisé des chants et des spectacles pour enfants avec des chanteurs de France, d’Afrique du Sud et de Malte », ajoute-t-il.

Les rues, les magasins et les immeubles en pierre de cette ville palestinienne, où vivent ensemble chrétiens et musulmans, revoient en nombre des touristes comme James Wittenberger, un Américain de 70 ans venu du Michigan (nord-est des Etats-Unis) avec ses quatre enfants.

Un lieu saint, le lieu de naissance du Christ

« C’est un endroit merveilleux. Nous sommes ici depuis trois jours et il fait beau. Nous avons de la chance d’être ici, loin de la tempête », qui s’abat ce weekend sur les Etats-Unis, souligne Paul, son fils de 40 ans.

« Je me promène dans cette merveilleuse ville. Et je médite sur le fait qu’il s’agit d’un lieu saint, le lieu de naissance du Christ, c’est un endroit important, surtout à Noël », souffle de son côté John Haves, 22 ans, originaire de Vancouver, sur la côte ouest canadienne.

Propriétaire d’un atelier de poteries et de céramique, Michael Al-Sirani se réjouit de revoir les touristes affluer de nouveau dans la ville sainte après deux années difficiles qui avaient notamment poussé des hôtels locaux à fermer leurs portes.

« Nous commençons à ressentir que les choses s’améliorent après le Corona (l’épidémie de coronavirus, ndlr). D’ailleurs, les touristes ont recommencé à dormir en ville », dit-il.

700.000 touristes depuis le début de l’année

Une observation confirmée par l’Autorité palestinienne qui siège en Cisjordanie.

« Depuis le début de cette année, mais plus précisément depuis mars, nous avons commencé à recevoir des touristes et des pèlerins du monde entier. Le nombre de touristes a continué à augmenter jusqu’à un total de 700.000 touristes venus du monde entier », explique à l’AFP Rola Maayah, ministre palestinienne du Tourisme.

Les pèlerins se recueillent dans la basilique de la Nativité tandis que d’autres multiplient les selfies, la tête coiffée de bonnets rouge et blanc de père Noël, à quelques heures de la traditionnelle messe de minuit et des voeux de paix.

(Avec AFP)

www.challenges.fr/
Partager :