Partager :

Si les fêtes de fin d’année sont généralement synonymes de joie et de retrouvailles, celles-ci se profilent pour l’instant sous le signe du stress pour des centaines d’israéliens qui avaient décidé de voyager en France. Les israéliens qui ne lisent pas le français sont très surpris par cette grève très impopulaire en France.

Plusieurs syndicats de la SNCF – dont la CGT et Sud-Rail – ont déposé et maintenu deux préavis de grève pendant les vacances de Noël. Le premier court du 23 au 26 décembre et le second du 30 décembre au 2 janvier. L’appel à la grève ne vient pas des deux syndicats cités précédemment, mais d’un collectif indépendant de contrôleurs né sur les réseaux sociaux, qui regroupe 3.600 chefs de bords de la SNCF sur Facebook.

En conséquence, 1 train sur trois devrait rester à quai… et près de 200.000 voyageurs aussi. Ces dernières heures, certains d’entre eux ont déjà reçu par mail ou SMS des messages de la SNCF pour les prévenir de l’annulation de leur train. Si vous êtes directement impacté par ce nouveau mouvement social, Capital liste vos droits à faire valoir.

Partager :