Partager :

Avi Zinger, directeur de la filiale israélienne de Ben & Jerry’s et acteur clé de la lutte contre le boycott, s’est dit « heureux » que le litige ait été résolu.

Il a déclaré qu’il n’y avait aucun changement dans l’accord signé avec Unilever pour poursuivre ses activités. « J’ai hâte de continuer à produire et à vendre la délicieuse crème glacée Ben & Jerry’s dans tout Israël et en Cisjordanie « , s’est-il réjoui.

Unilever, a acquis Ben & Jerry’s en 2000 dans le cadre d’un accord de fusion qui conférait au conseil d’administration du fabricant de glaces le pouvoir de protéger la « mission sociale » de l’entreprise, qu’il considère comme la clé de sa réussite financière.

Le conseil d’administration de Ben & Jerry’s avait dependant annoncé l’année dernière un boycott des implantations israéliennes de Cisjordanie, sans coordination avec Unilever, provoquant des répercussions financières massives pour Unilever, et Ben & Jerry’s Israël a poursuivi la société internationale basée au Royaume-Uni.

Les deux parties sont parvenues à un accord au début de l’année, qui donne à Ben & Jerry’s Israël le droit de poursuivre ses ventes de manière indépendante en Israël et en Cisjordanie, sous ses labels hébreu et arabe.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :