Partager :

Le compte rapportant automatiquement les trajets du jet privé d’Elon Musk a été suspendu mercredi par la plateforme malgré la promesse de l’entrepreneur de ne pas y toucher.

Le compte avait été rétabli mercredi en fin de journée aux Etats-Unis, son propriétaire tweetant : « je suis de retour ! ». Avant de finalement être de nouveau suspendu dans la soirée.

Créé par un étudiant et suivi par environ 500.000 personnes, le compte @ElonJet utilisait les données publiques pour indiquer, de façon automatique, quand et où l’appareil du patron de Spacex et Tesla décollait et atterrissait.

Dans un message posté en haut du compte lorsqu’il était encore visible, son auteur soulignait avoir « tous les droits de transmettre des informations » sur le jet dans la mesure où les données sont publiques et que tous les avions ont l’obligation d’être équipés d’un transpondeur, un appareil destiné à aider à leur identification par les radars.

« Poster la position géographique de quelqu’un en temps réel viole le règlement sur le +doxing+, mais le mettre en ligne en différé est autorisé », avait tweeté, mercredi, Elon Musk, le terme « doxing » signifiant divulguer publiquement, sur internet le plus souvent, des informations personnelles relatives à un individu, sans son accord. Le compte personnel de l’étudiant, Jack Sweeney, a également été suspendu.

Depuis son arrivée à la tête de la plateforme, le multimilliardaire a envoyé des messages contradictoires sur ce qui y est autorisé ou non. Le co-fondateur et ex-patron de la plateforme, Jack Dorsey, a défendu l’idée que « seul l’auteur originel d’un contenu devrait pouvoir le supprimer » et que la modération ne devrait pas être faite via un « système centralisé » mais effectuée par des algorithmes conçus par le grand public.

SOURCES I24NEWS.

Partager :