Partager :

Les États-Unis ont déclaré vendredi qu’ils s’opposaient à la base de données des Nations Unies sur les entreprises qui opèrent dans les implantations de Cisjordanie, et qu’ils avaient refusé de coopérer à sa mise à jour. Le site d’information Axios est allé jusqu’à affirmer que l’administration Biden aurait fait pression sur le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme pour qu’il ne mette pas la liste à jour.

« Les États-Unis s’opposent à la création de cette base de données (…) et continuent de s’opposer à tout travail visant à la mettre à jour », a déclaré le porte-parole adjoint du Département d’État, Vedant Patel. « Nous n’avons fourni et ne fournirons aucune information au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme sur cette base de données », a-t-il ajouté, affirmant que celle-ci « ne sert qu’à renforcer un parti pris anti-israélien ».

Vedant Patel a également fait valoir lors de la conférence de presse que la liste noire « constituait une véritable menace pour les entreprises qui font des affaires ou envisagent des opérations commerciales dans la région ».

La liste noire de ces entreprises a été créée en février 2020 en réponse à une résolution du Conseil des droits de l’homme de l’ONU de 2016 appelant à une « base de données pour toutes les entreprises engagées dans des activités spécifiques liées aux colonies israéliennes dans le territoire palestinien occupé ».

La liste contient les noms de 112 entreprises – 94 israéliennes et 18 étrangères – dont Airbnb, TripAdvisor, Booking.com et Motorola Solutions. Cette liste a notamment conduit le fonds souverain de la Norvège à se débarrasser des entreprises mentionnées, invoquant des préoccupations de violations des droits de l’homme par ces entités.

Les remarques de Washington sont intervenues moins d’une semaine après que le secrétaire d’État américain Antony Blinken a réitéré la position de l’administration Biden contre les implantations israéliennes, avertissant le nouveau gouvernement de droite de Benjamin Netanyahou que les États-Unis « s’opposeraient sans équivoque » à l’expansion des « colonies ainsi qu’à toute tentative d’annexion » de la Cisjordanie.

i24news.tv/

Partager :