Airbus a t-il proposé des «synagogues volantes» à El Al pour 10 personnes?

Par |2022-12-09T07:52:29+01:009 Déc 2022|Catégories : ECONOMIE|
Partager :

L’avionneur européen Airbus, engagé dans une compétition serrée avec l’américain Lockheed, propose des «synagogues volantes» au cas où la compagnie aérienne israélienne El Al opte pour ses appareils, écrit dans son édition «La Gazette Juive» éditée à Bâle.

Le consortium Airbus a promis d’aménager sur ses avions de type 330A et 340A des synagogues pouvant accueillir entre 10 personnes s’il gagnait ce marché qui pourrait atteindre les 900 millions de dollars.

La direction d’El Al, qui doit choisir une nouvelle génération d’appareil, ne prendra pas sa décision avant la fin août. (apic/jr/be) © Agence de presse internationale catholique (apic),

LE PLUS. Le constructeur aéronautique européen Airbus entend séduire la compagnie israélienne El Al en lui proposant des appareils avec synagogue incorporée, a rapporté hier la presse israélienne en citant des responsables d’Airbus en Israël.

Airbus, qui a confirmé l’information à son siège social à Toulouse, cherche ainsi à briser le monopole détenu par son concurrent américain Boeing auprès de la compagnie israélienne. Le constructeur européen prévoit d’introduire des transformations dans ses appareils gros porteur long courrier de type A330 et A340 pour les doter sur le pont inférieur d’une synagogue pouvant accueillir jusqu’à 10 fidèles.

Les ingénieurs d’Airbus ont indiqué qu’ils pourraient installer sur les appareils un système spécial de façon que les rouleaux de la Torah puissent tourner pour toujours se trouver en direction de Jérusalem, comme le veut la tradition juive. Actuellement, les juifs pratiquants qui prennent des vols d’El Al se rassemblent pour prier notamment dans les couloirs de l’appareil, ce qui n’est pas du goût de certains passagers et peut présenter des dangers pour la sécurité.

 

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut