Partager :

59% des Israéliens qui ont entre 20 et 64 ans sont en surpoids voire souffrent d’obésité. Chez les femmes, elles sont plus de 25% dans ce cas. Il s’agit d’une forte augmentation en 10 ans puisqu’en 2012 seuls 20.4% des Israéliens étaient en surpoids.

Chez les hommes, les problèmes de poids se retrouvent en majorité dans la tranche d’âge de plus de 65 ans: plus de 40% sont en situation de surpoids.

Ce qui inquiète le monde médical israélien est la proportion d’enfants qui sont dans cette situation. 7.7% des enfants de 7 ans sont en surpoids – ils étaient 6.9% en 2019. Chez les adolescents – 14-15 ans – on constate que les garçons qui viennent de milieu socio-économiques faibles sont deux fois plus à souffrir de problèmes de poids que ceux qui vivent dans un milieu aisé.

Par ailleurs, il ressort de cette étude qu’un Israélien sur 10 souffre de diabète. Pour un tiers d’entre eux, cela entraine des insuffisances rénales.

La bonne nouvelle vient du dépistage du cancer, notamment du sein et de l’utérus. De plus en plus de femmes vont se faire dépister. Là aussi, les chiffres varient en fonction du milieu socio-économique; les femmes issues de milieu défavorisé se faisant moins dépister.

Les cas de cancer du colon sont en diminution.

Enfin, Israël est le champion de la consommation d’antibiotiques. En 2021, on comptait 660 ordonnances pour des antibiotiques pour 1000 personnes. Ce chiffre place Israël au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE.

Toutes ces données vont être analysées afin de mettre au point des politiques de santé publique qui aident à prévenir et à soigner les différents problèmes de santé mis en lumière.

LPH. COPYRIGHTS.

Partager :