Partager :

Ouvert en 2021, l’hôtel Six Senses Shaharut  aura fallu dix ans pour prendre vie en plein milieu du désert de Negev.

Fascinant, enchanteur et de proportions bibliques, ce complexe hôtelier et spa se niche dans une falaise spectaculaire, ne faisant qu’un avec le panorama presque surnaturel, où les couchers de soleil se fondent dans les dunes orangées avant qu’un ciel d’encre ne se parsème de poussières d’étoiles.

Mais depuis la semaine dernière, il est le premier hôtel en Israël à obtenir la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) du U.S. Green Building Council.

Sa conception a eu pour but de l’intégrer dans le paysage aride tout en réduisant de 25 % sa consommation en énergie par rapport à un autre établissement équivalent, optimisée par des systèmes de pointe, des détecteurs de présence par exemple.

Les déchets alimentaires sont compostés pour fertiliser le vaste potager bio et l’eau potable est produite, filtrée et embouteillée sur place sans utiliser de plastique. L’huile de cuisson usagée est donnée pour fabriquer le biodiesel de la communauté.

Le spa ne rejette aucun liquide dans l’environnement et la palmeraie absorbe 100 % des eaux usées, traitées sur place. Un Earth Lab permet aux hôtes de comprendre les efforts mis en œuvre pour réduire l’impact humain, soutenir les communautés et enrichir l’écosystème local.

Une expérience Six Senses modèle et interactive, qui fait autant valoir l’artisanat que l’importance de sauvegarder le désert et ses traditions.

Source : Ideat & Israël Valley

Partager :