Partager :

Chana Kranzler, de la faculté des sciences de la vie, et Yotam Kaplan, de la faculté de droit de l’université de Bar-Ilan, sont les lauréats de prestigieuses subventions de démarrage du Conseil européen de la recherche (CER), d’un montant total de trois millions d’euros, a annoncé ce mardi le CER.

La bourse de 1,8 millions d’euros accordée à Chana Kranzler récompense ses recherches sur un des phytoplancton appelés diatomées et sur les virus qui les infectent dans l’océan. « Il y a plus d’un million de virus dans une seule goutte d’eau de mer, qui transforment les processus écologiques, évolutifs et biogéochimiques dans l’océan. Pourtant, nous savons très peu de choses sur le moment, le lieu et la manière dont les diatomées et les virus interagissent », explique Chana Kranzler.

La bourse de 1,2 millions d’euros obtenue par Yotam Kaplan récompense ses travaux visant à faire revivre le concept juridique classique d' »enrichissement sans cause », qui fait référence aux gains réalisés dans le cadre d’une activité immorale, illicite ou nuisible. Selon lui, les plus grands problèmes auxquels nous sommes confrontés sont ceux qui sont, paradoxalement, les plus rentables, comme la crise climatique en partie causée par de puissants groupes industriels. « Les problèmes sociaux les plus profonds sont ceux qui produisent des gains pour un petit nombre de personnes », explique-t-il.

Le CER, créé par l’Union européenne en 2007, est le principal organisme européen de financement de la recherche exploratoire d’excellence. La bourse de démarrage aide de jeunes scientifiques exceptionnels, ayant deux à sept ans d’expérience après leur doctorat, à lancer leurs propres projets, à former leurs équipes et à poursuivre leurs idées les plus prometteuses.

I24NEWS.
Partager :