Partager :

Tetra Pak et l’incubateur de technologie alimentaire Fresh Start viennent de nouer un partenariat afin d’aider les entreprises naissantes en Israël à développer des solutions d’alimentation et d’emballage alimentaire pour lutter contre certains des défis auxquels est confronté le pays.

Cette collaboration vise à améliorer la résilience des systèmes alimentaires en formant de nouvelles entreprises et espère qu’en agissant ainsi, les jeunes entreprises contribueront à remédier aux pénuries actuelles d’approvisionnement alimentaire.

La collaboration vise à « promouvoir des solutions concrètes qui contribueront à la résilience des systèmes alimentaires dans le monde entier » et la collaboration permet également à Tetra Pak de partager ses connaissances et son expertise industrielle plus large sur l’amélioration de la disponibilité des aliments directement avec des entreprises innovantes.

« Notre collaboration avec Tetra Pak constitue une occasion importante d’accélérer le développement de solutions de nos start-ups qui prépareront nos systèmes alimentaires pour l’avenir », ajoute Noga Sela Shalev, PDG de Fresh Start. Ainsi, elles auront accès aux centres de développement de produits et le soutien à la R&D, car « Le système alimentaire actuel n’est pas suffisamment résilient pour répondre à la demande de notre population croissante » a déclaré Rodrigo Godoi, vice-président de la gestion du portefeuille de traitements chez Tetra Pak.

Alors que la pénurie et l’insécurité alimentaires augmentent en même temps que les prix de l’énergie, l’innovation est sollicitée dans tout le secteur. Tetra Pak et Fresh Start visent à répondre à la demande de nouvelles solutions.

De plus alors qu’un tiers de la nourriture produite dans le monde est gaspillée, ce gaspillage produit une empreinte carbone importante et ces déchets produisent une empreinte carbone importante, puisque 8 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde sont attribuées aux déchets alimentaires.

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, 48 % de la nourriture est perdue dans la chaîne d’approvisionnement et 23 % dans la distribution et la vente au détail.

« L’avenir de l’emballage doit s’articuler autour de solutions durables de bout en bout qui permettent aux fabricants de réaliser leurs ambitions dans trois domaines essentiels : – la protection de l’environnement, la sécurité et la santé.

Israël est considéré comme l’un des principaux centres mondiaux d’innovation et d’investissement dans le domaine alimentaire. Les investissements dans les technologies alimentaires en Israël sont passés de 53 millions de dollars US en 2015 à 866 millions de dollars US en 2021, selon le rapport IVC-Meitar Israeli Tech

Un développement notable de la technologie alimentaire en Israël a récemment été le NakedPak, où la nourriture fonctionne comme un emballage intégré, rendant chaque partie comestible et créant un véritable système d’emballage alimentaire à zéro déchet.

Source :  Foodingredientsfirst & Israël Valley

 

 

 

Partager :