Partager :

Au début de la Révolution de 1789, il a été décidé de rassembler les deux couleurs de la ville de Paris : le bleu et le rouge et d’y intercaler le blanc royal, ce qui permit  d’arriver aux trois couleurs qui sont celles de la France.

Donc, en toute logique, au début du XX ème siècle, les sportifs des équipes de France prirent l’habitude de porter un maillot bleu, un short blanc et des chaussettes rouges et ils furent dont appelés « Les tricolores ». Mais comme en 1976, les Français s’emballèrent pour les membres de l’équipe de football de Saint-Etienne, surnommés « les verts » lors de leur succès en coupe d’Europe, l’équipe de France prit par mimétisme le nom de « Bleus ».

Ceux-ci d’ailleurs ne jouent pas toujours dans cette couleur. Car depuis le temps des télévisions en noir & blanc, on s’attache à ce que les deux équipes sur le terrain puissent être bien distinguées à l’écran et des règles très strictes définissent avant chaque match la couleur des maillots et selon ses adversaires, nos footballeurs alors peuvent jouer en blanc avec ce qui est appelé « le maillot de réserve ».

Bleu et blanc sont donc les deux couleurs de la France, ce qui n’est pas si différent de celles d’Israël.

Partager :