Partager :

L’Iran a interdit l’importation d’automobiles françaises en raison du « comportement non professionnel » de Paris, a fait savoir vendredi le ministère iranien de l’Industrie et du Commerce. « Compte tenu du comportement non professionnel des Français ces dernières années, nous n’autoriserons plus l’enregistrement de commandes et l’importation des voitures Renault, Peugeot, Citroën et d’autres constructeurs automobiles français », a affirmé le porte-parole du ministère, Omid Qalibaf.

Il a indiqué qu’aucune licence n’avait été récemment délivrée pour l’importation de voitures en provenance de France, soulignant que l’industrie automobile iranienne se concentrait désormais uniquement sur les produits non français, principalement en provenance du Japon, de Chine et de certains pays européens.

La décision a été prise alors que les tensions entre Téhéran et Paris sont montées d’un cran ces derniers mois à la suite des protestations qui ont éclaté en Iran après la mort, le 16 septembre de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans décédée trois jours après son arrestation par la police des mœurs à Téhéran.

La France a vivement critiqué la répression des manifestations, tandis que l’Union européenne a imposé une série de sanctions aux responsables et entités iraniens. Le président français Emmanuel Macron a rencontré la semaine dernière un groupe de dissidents iraniens et s’est engagé à soutenir la « révolution » en Iran, ce qui a suscité la colère de Téhéran. Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanaani, a déclaré qu’il était « regrettable et honteux » que Macron ait exprimé son soutien aux manifestants. Par ailleurs, des ressortissants français ont été détenus en Iran ces derniers mois, le ministre iranien de l’Intérieur, Ahmad Vahidi, les qualifiant « d’agents du renseignement français ».

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :