Partager :

De Jean-François Strouf : « Daika Wood, une startup israélienne transforme les déchets des scieries en un matériau super résistant. Les déchets de bois sont littéralement moulés comme du mastic pour créer une gamme de produits ménagers.

On a remplacé ces dernières années le vrai bois par de la fibre de bois mais il s’agissait d’un produit constitué souvent de résines toxiques. Le produit de Daika Wood est une alternative saine au MDF (panneaux de fibres à densité moyenne), le mélange de fibres de bois, de résines toxiques et de cire qui est utilisé pour créer des produits en bois bon marché – comme les armoires et les bureaux vendus par une grande société scandinave…

Un procédé spécial est utilisé pour mélanger les déchets de bois des scieries avec de l’eau et d’autres ingrédients naturels comme la cellulose et la lignine, le matériau qui rend le bois rigide.

Le matériau entièrement naturel est déjà utilisé pour créer des dessus de table et des revêtements muraux pour la société de mobilier de bureau Steelcase, ainsi que des manches de tournevis pour Stanley Black & Decker, la plus grande entreprise d’outils au monde. Et les possibilités sont infinies.

Dans la nature, les plantes et certains animaux peuvent modifier leurs propres formes ou textures. Même après l’abattage d’un arbre, son bois peut changer de forme en séchant. Il se rétracte de manière inégale et se déforme en raison des variations d’orientation des fibres dans le bois. Ces dernières années, les scientifiques ont commencé à imprimer des feuilles plates qui pourraient se transformer en formes 3D après un changement de température, de pH ou de teneur en humidité. Mais ces feuilles auto-morphing étaient fabriquées à partir de matériaux synthétiques.

Seulement des produits naturels ? Cela correspond à l’attente des consommateurs. Des copeaux de bois sont broyés en farine et le produit résultant est comme du plastique il peut couler et être moulé en différentes formes. Une fois qu’il durcit, se rigidifie et on obtient des propriétés physiques qui peuvent rivaliser avec les matériaux existants sur le marché, mais totalement naturel ! »

RADIO J

Jean-François Strouf

 

Partager :