Partager :

Les Bédouins d’Israël propriétaires de faucons aiment bien le Qatar. Lisez pourquoi (1) : « À première vue, la clinique Souq Waqif dans le centre historique de Doha, la capitale du Qatar, pourrait être n’importe quel autre hôpital à la pointe de la technologie.

Des infirmières en blouse bleue se déplacent rapidement dans les salles lumineuses, effectuant des rondes. Les salles de radiologie et d’opération bourdonnent avec les bips et les clignotements des moniteurs. Des spécialistes louchent sur les rayons X et des médecins masqués pratiquent des incisions avec tous les outils de pointe de la chirurgie moderne à portée de main.

Il n’y a qu’une chose de différents les patients sont des  faucons.

Dans le petit et riche émirat du Qatar, les oiseaux du désert comptent parmi les habitants les plus choyés du pays.

Longtemps vénérés dans la péninsule arabique pour leur férocité et leurs prouesses de chasse, les faucons servent aujourd’hui de symboles de statut cheikh rappelant un passé bédouin.

Le lien entre les fauconniers et leurs faucons est une source d’inspiration depuis la période paléolithique, lorsque les dessins des créatures sont apparus pour la première fois sur les parois des grottes.

Bien que moins à la mode aujourd’hui qu’autrefois, l’art de la fauconnerie se transmet encore de génération en génération au Qatar et dans d’autres émirats pétroliers du golfe Persique. Avec une demande croissante ces dernières années, des clubs qui enseignent le sport ont vu le jour dans toute la région. Les faucons participent à un nombre croissant de courses et de concours de beauté ».

(1) 1.alliancefr.com/

Partager :