Partager :

Le prix Nobel 2022 en physique a été décerné cette année au physicien français Alain Aspect, ainsi qu’à l’Américain John F. Clauser et l’Autrichien Anton Zeilinger, pour leurs travaux conjoints dans le domaine des technologies quantiques.

 

JPEG - 73.2 ko

Leurs travaux mettent en évidence un phénomène quantique baptisé intrication, qui prédit, en substance, que deux photons ne peuvent pas être pensés indépendamment. Ils ont cette capacité de se comporter comme un système quantique unique, même à distance l’un de l’autre, dès lors qu’ils ont interagi dans le passé.

Les prix Nobel sont décernés chaque année à des chercheurs « ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité, par leurs inventions, découvertes et améliorations dans différents domaines de la connaissance ». Dans le domaine de la physique, la France compte 15 lauréats, faisant de cette discipline, avec la littérature, l’une de celles où elle a obtenu le plus de distinctions. Au total depuis sa création, 65 lauréats français ont reçu un prix Nobel. Selon la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, l’attribution de ce prix à Alain ASPECT illustre « une carrière exceptionnelle et l’excellence de la recherche fondamentale française ».

Ce n’est pas la première fois qu’Alain ASPECT reçoit une distinction prestigieuse, il a été notamment distingué par la Médaille d’or du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) en 2005 et la médaille Albert-Einstein en 2012.

En 2010 le prix Wolf avait été attribué par la fondation israélienne du même nom à ces trois chercheurs. En 2011, Alain ASPECT avait reçu le Doctorat Honoris Causa du Technion, l’Institut de technologie d’Israël à Haïfa, pour ses réalisations scientifiques, mais aussi en reconnaissance de ses liens étroits avec le milieu universitaire israélien, dont le Technion.

  • SOURCES ET COPYRIGHTS. ambafrance.org/
Partager :