Partager :

Israël devrait accueillir un nombre record d’immigrants en 2022, les autorités prévoyant une hausse continue des chiffres de l’immigration. Tout au long de l’année civile hébraïque 5782, qui a débuté le 7 septembre 2021 et s’est achevée le 25 septembre 2022, 60 000 personnes sont ainsi arrivées dans l’État hébreu.

Les nouveaux chiffres, publiés mercredi par le ministère israélien de l’Alya et de l’Intégration, montrent que les niveaux d’immigration ont atteint leur plus haut niveau depuis 20 ans.

MENAHEM KAHANA / AFP
MENAHEM KAHANA / AFPDes passagers arrivent à l’aéroport de Tel Aviv en provenance d’Ukraine

Le ministère a également déclaré qu’il prévoyait 64 000 nouveaux immigrants en Israël d’ici la fin de l’année. Depuis 2012, plus de 320 000 personnes ont immigré dans l’État juif.

Si elles sont exactes, les projections pour 2022 marqueraient le plus grand nombre d’immigrants en Israël en une seule année depuis 1999, lorsque le pays avait accueilli plus de 76 000 nouveaux arrivants, un chiffre qui n’a cessé de baisser après le déclenchement de la deuxième Intifada en 2000.

Parmi les immigrants arrivés au cours de l’année écoulée, 47 % venaient de Russie, 25 % d’Ukraine, 6 % des États-Unis, 4 % de France et d’Amérique latine, 2 % d’Éthiopie et 12 % du reste du monde.

Le ministère a indiqué qu’il s’attendait à ce que l’immigration reste à un niveau élevé en raison des développements dans les pays de l’ancienne Union soviétique et de la poursuite des combats en Ukraine.

Un autre programme, l’opération Tzur Israël, devrait également faire venir environ 1 500 immigrants d’Éthiopie. Le projet a été lancé en décembre 2020 pour réunir de nombreux Israéliens éthiopiens avec leurs proches et a déjà permis de faire venir environ 3 500 personnes en Israël.

Bien plus de la moitié (63 %) de tous les immigrants qui ont déménagé en Israël au cours des 12 derniers mois sont en âge de travailler. Plus d’un quart (27 %) sont âgés de 18 à 35 ans, tandis que 21 % ont entre 36 et 50 ans. 15 % ont entre 51 et 65 ans et près d’un quart (23 %) ont moins de 18 ans. Seuls 14 % des nouveaux arrivants ont plus de 65 ans.

Le ministère a déclaré que l’âge moyen des arrivants signifie qu’ils sont susceptibles de donner « un coup de fouet à l’économie israélienne ». Il a également souligné la diversité des compétences des immigrants de la dernière décennie, dont des milliers sont chercheurs, médecins, soldats ou exercent d’autres professions.

SOURCES ET COPYRIGHTS I24NEWS.
Partager :