Partager :

Rishi Sunak qui a entamé son mandat, est considéré comme un fervent partisan d’Israël et un ami de la communauté juive du Royaume-Uni, comme en attestent nombre de ses discours ces dernières années.

Lors d’un événement organisé par les Amis d’Israël du parti conservateur en août dernier, Rishi Sunak a fait valoir que Jérusalem était « indiscutablement la capitale historique » d’Israël et qu’il existait « des arguments très solides » pour justifier le déménagement de l’ambassade du Royaume-Uni, actuellement à Tel Aviv.

« C’est quelque chose que j’aimerais faire », avait-il confié, reconnaissant toutefois que le sujet était « sensible », et que « si c’était si facile, cela aurait déjà été fait ».

Rishi Sunak a également qualifié d’Israël de « lueur d’espoir » et affirmé son opposition résolue au boycott de l’État hébreu dans des interviews accordées à différents médias communautaires, et d’assurer que la communauté juive avait « raison » de dénoncer « ceux qui cherchent à nuire au seul État juif du monde ».

Stefan Rousseau / POOL / AFP
Stefan Rousseau / POOL / AFPLe Premier ministre britannique Rishi Sunak lors de la première réunion du son cabinet au 10 Downing Street; le 26 octobre 2022.

Celui qui, à 42 ans, est devenu le plus jeune chef du gouvernement britannique depuis 200 ans, a par ailleurs fait part de sa préoccupation devant la hausse des incidents antisémites en 2021, pointant un sujet sans équivoque.

« Tout le monde au Parlement et dans le pays doit adopter une position ferme sur l’élimination de l’antisémitisme et je suis déterminé à faire en sorte que ce fléau de notre société soit éradiqué », avait-il alors déclaré.

Mais c’est dans un long discours prononcé en 2019, lors d’un débat au Parlement organisé dans le sillage de la montée de l’antisémitisme au Royaume-Uni, que Rishi Sunak, qui représentait alors le gouvernement, a livré une déclaration d’amour exaltée à la communauté juive.

« Bien qu’ils n’aient jamais représenté qu’un faible pourcentage de la population, les Juifs britanniques ont brillé dans presque tous les domaines. Ils ont inspiré et diverti, créé et innové. Ils sont devenus nos médecins, nos philosophes, nos inventeurs, nos musiciens, nos écrivains, nos dirigeants, nos modèles, nos parlementaires et même l’un de nos Premiers ministres. Il n’est que justice que nous célébrions les grandes réalisations de la communauté juive, dont les contributions ont véritablement façonné le parcours et l’identité de notre nation », avait-il alors affirmé.

Rishi Sunak avait dit avoir été « frappé » par « l’esprit communautaire phénoménalement fort dont fait preuve la communauté juive » et avait salué l’impact profond des organisations juives dans le pays.

« La communauté a l’action sociale en son cœur. Le mot même de charité en hébreu est dérivé du mot pour justice (…) Elle est une source d’inspiration pour nous tous, car elle montre tout ce qui peut être fait au sein d’une communauté pour soutenir les personnes dans le besoin », avait-il insisté.

« En tant que minorité religieuse établie de longue date au Royaume-Uni, le peuple juif a montré la voie en démontrant comment s’intégrer pleinement et participer à notre vie nationale tout en conservant une identité distincte et fière », avait-il encore déclaré.

« Je me tiens ici en tant que fils d’immigrants et en tant que personne fière d’être britannique, asiatique et hindoue. Je crois passionnément que notre société est plus riche de sa diversité, et la communauté juive en est un témoignage fier et éclatant », avait conclu celui qui loge désormais au 10 Downing Street.

  • COPYRIGHTS SOURCES I24NEWS.
Partager :