Partager :

Des scientifiques israéliens prévoient d’essayer de faire pousser une variété de graines sur la lune, dans le cadre de la tentative la plus ambitieuse jamais entreprise en matière d’agriculture extraplanétaire.

Selon Times of Israel : « C’est le nouveau projet d’un institut de recherche situé dans le désert du Néguev, dans le sud d’Israël, une région réputée inhospitalière pour l’agriculture, mais qui a néanmoins réussi à fleurir dans des zones peuplées.

Le Jacob Blaustein Institute for Desert Research de l’université Ben Gurion de Beer Sheva étudie la culture des aliments dans des régions aussi arides sur Terre – et fait aujourd’hui sa première incursion dans l’espace.

Les astronautes de la Station spatiale internationale font pousser des plantes, mais l’agriculture dans l’espace s’est jusqu’à présent limitée à une graine de coton chinoise qui a germé sur la lune en 2019.

Les chercheurs de Ben Gurion travaillent avec des universités d’Australie et d’Afrique du Sud pour préparer une minuscule serre de 2 kilogrammes contenant une gamme de graines et de plantes qui se rendra sur la lune en 2025. Elle voyagera à bord de Beresheet 2, la deuxième tentative d’alunissage non habité de l’association israélienne SpaceIL.

Le premier vaisseau Beresheet s’est écrasé sur la surface de la lune en avril 2019 lors de sa tentative d’alunissage sur le satellite de la Terre, anéantissant les espoirs de centaines d’ingénieurs qui avaient travaillé sur le projet pendant des années.

La mini-serre qui se prépare pour Beresheet 2 sera scellée, ce qui permettra d’y conserver l’atmosphère terrestre, mais sera soumise à la microgravité de la lune, qui n’existe pas dans la Station spatiale internationale.

« Les bases sur la lune ou les colonies sur Mars pourraient devenir une réalité, et nous cherchons à savoir si nous savons comment y faire pousser des plantes », a déclaré le professeur Simon Barak de l’Institut Blaustein au Times of Israel, ajoutant que son approche de chambres scellées expédiées depuis la Terre serait une solution probable ».

Partager :