Partager :

(Sources et Copyrights; i24News). Israël vise à faire d’Eilat un centre international pour la production d’aliments de la mer et du désert

Un accord de coopération agricole historique a été conclu entre Israël et Bahreïn mercredi, lors du Sommet international sur les technologies alimentaires de la mer et du désert qui se tient actuellement à Eilat.

L’accord a été signé par le ministre de l’Agriculture Oded Forer et son homologue bahreïni S.E. Wael Bin Nasser Al Mubarak.

Tous deux ont signé une déclaration conjointe pour la promotion et l’élargissement de la coopération entre l’État d’Israël et le Royaume de Bahreïn dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et de la sécurité alimentaire. L’accord prévoit également un partage mutuel de connaissances et de technologies pour développer les produits agricoles et améliorer la qualité de leur production.

Le sommet organisé à l’initiative du ministère israélien de l’Agriculture et du Développement rural, a lieu en présence de ministres de l’agriculture et de hauts fonctionnaires de pays du monde entier dont le Maroc, la Jordanie et les Emirats arabes unis. Il met l’accent sur la promotion de la coopération et de l’innovation dans le domaine de l’aquaculture, sur fond de lutte contre l’insécurité alimentaire.

La conférence fait suite à la décision du gouvernement de lancer un plan pluriannuel de 170 millions de shekels (49 millions d’euros) visant à faire de la ville d’Eilat et sa région un centre national et international pour la production d’aliments de la mer et du désert.

La question de la sécurité alimentaire mondiale est l’une des plus brûlantes pour l’avenir de la planète, compte tenu de la croissance démographique mondiale et du réchauffement climatique qui entraîne l’élévation du niveau de la mer et la diminution des zones fertiles pour les cultures agricoles. Les experts considèrent que l’avenir de l’alimentation mondiale doit provenir de la mer et du désert.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :