Partager :

Le chef de l’opposition Benyamin Netanyahou a déclaré mardi qu’il soutenait la décision du gouvernement de ne pas envoyer d’armes en Ukraine durant les premiers mois de l’invasion russe.

Dans une interview accordée à la chaîne américaine MSNBC, Netanyahou a fait l’éloge de la gestion des réfugiés d’Ukraine par le gouvernement Lapid, et a également soutenu la décision de ne pas transférer d’armes et de munitions aux Ukrainiens.

« Je suis le chef de l’opposition et j’espère que dans deux semaines je remplacerai ce gouvernement – rien n’est sûr – mais en ce qui concerne l’Ukraine, je pense qu’il mène une politique équilibrée », a-t-il admis.

« L’histoire montre que dans le passé, les armes militaires israéliennes qui ont été transférées à un autre pays ont fini dans les mains des Iraniens », a expliqué Benyamin Netanyahou.

Lundi, l’ex-président russe et actuel numéro 2 du Conseil de sécurité, Dimitri Medvedev, a mis en garde Israël contre des livraisons d’armes à l’Ukraine, estimant que cela « détruirait » la relation avec la Russie.

De son côté, le Premier ministre Yaïr Lapid devrait s’entretenir jeudi avec le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, qui a annoncé son intention de demander à Israël de fournir à son pays des systèmes de défense aérienne avancés.

Le bureau de Kuleba a par ailleurs soumis dans la matinée une demande officielle au bureau du président ukrainien Volodymyr Zelenskyy pour approuver une rupture totale des relations diplomatiques avec l’Iran.

Cette demande intervient après les révélations de l’agence Reuters qui soutient que l’Iran a promis des missiles et des drones suicide à la Russie, et qu’un accord a déjà été conclu il y a une semaine.

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :