Partager :

Israël recevra du gouvernement américain une lettre clarifiant que les États-Unis sont attachés à la sécurité et aux droits économiques de l’Etat hébreu dans un scénario où le Hezbollah ou une autre partie déciderai de contester l’accord qui a été signé entre Israël et le Liban sur la frontière maritime.

La lettre est basée sur les garanties concernant la ligne de défense d’Israël et la sauvegarde des droits économiques d’Israël dans le réservoir de Sidon.

Selon les points principaux de l’accord, la ligne frontalière en mer entre Israël et le Liban sera balisée et reconnue comme le statu quo. Aucune demande de modification de la ligne ne sera possible à moins qu’un accord futur ne soit conclu entre les parties.

En outre, Israël recevra une compensation financière pour les revenus du réservoir de Sidon conformément à ses négociations avec Total.

Cet accord historique avec l’État libanais protégera tous les intérêts sécuritaires d’Israël et répondra à toutes les exigences du système de sécurité.

Il apportera la stabilité stratégique régionale et permettra au Liban de mettre en place deux plates-formes côte à côte : du côté libanais et du côté israélien.

En outre, l’accord réduira la dépendance de l’État libanais vis-à-vis de l’Iran et du Hezbollah. L’argent de la production libanaise n’atteindra pas le Hezbollah – des sanctions américaines claires sur cette question ont déjà été prévues.

Enfin, Israël recevra des redevances avant même de commencer à extraire du réservoir de Sidon et des redevances futures sur la production, préservant ainsi ses intérêts économiques.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :