Partager :

Radio J. Bonjour Ilana. Notre sujet du jour : « Coopérations hightech et commerce bilatéral. Israël et Brésil ».

A l’issue du premier tour de scrutin, dimanche 2 octobre, l’ex-président de gauche Lula da Silva, a terminé en tête devant le chef d’Etat d’extrême droite sortant, Jair Bolsonaro, un grand ami d’Israël.

RELATIONS. Israël et le Brésil ont  signé il y a deux ans une série d’accords de coopération dans les domaines du cyber, de la santé, de la sécurité intérieure et extérieure, de la science et de la technologie. En 2019 le président brésilien Bolsonaro a  participé à Jérusalem à des rencontres dans les domaines de l’innovation, de l’eau et de la technologie.

En outre, Bolsonaro et Netanyahu avaient à l’époque organisé une réunion avec plus de 100 hommes d’affaires des deux pays, qui devait offrir des opportunités d’investissement.

Simple rappel pour nos auditeurs : Israël et le Brésil ont établi des relations diplomatiques le . Le Brésil est l’un des premiers pays à avoir officiellement reconnu l’État d’Israël. Le Brésil est la neuvième économie mondiale avec un PIB de 1 960 milliards de dollars en 2019 (Total GDP 2019, Banque mondiale).

L’Ambassade du Brésil en Israël se trouve toujours à Tel Aviv, tandis que l’ambassade d’Israël au Brésil se trouve à Brasilia. L’ambassadeur israélien au Brésil avait fait en 2020 la demande officielle au gouvernement brésilien de déménager l’ambassade du Brésil de Tel-Aviv à Jérusalem. Le déménagement du siège de l’ambassade était l’une des promesses faites par le président Jair Bolsonaro.

EXPORT. Les exportations israéliennes ont augmenté de près de 70% au cours de la dernière décennie. Les exportations ont ainsi enregistré une croissance annuelle moyenne de 5,3%, mais le chiffre le plus impressionnant est l’énorme bond des exportations de services, qui représente une part importante des exportations high tech. Le Brésil est l’un des quatre pays vers lesquels les exportations israéliennes ont augmenté de manière significative.

Le réseau d’attachés économiques exploité par l’Administration israélienne du commerce extérieur s’est considérablement développé avec l’ouverture de nouveaux bureaux dans les marchés émergents.

COOPERATIONS. Les dirigeants actuels du Brésil et Israël vivent une véritable lune de miel. L’ex Premier ministre Benjamin Netanyahu avait pris part à la cérémonie d’investiture de Bolsonaro au Brésil début 2019.

Le saviez-vous? Elbit Systems (Israël) possède l’entreprise brésilienne AEL Sistemas qui intervient dans les domaines des solutions d’ailes fixes et rotatives, de véhicules sans pilote, de solutions de véhicules blindés, de systèmes de communication, du soutien logistique et des systèmes spatiaux et des simulateurs.

L’israélien ICL, entreprise mondiale de premier plan dans le domaine des minéraux de spécialité et des produits chimiques de spécialité, a conclu l’acquisition de Fertiláqua, l’une des principales entreprises brésiliennes de nutrition végétale de spécialité, pour 122 millions de dollars.  ICL prévoit de tirer parti de la forte présence sur le marché et des capacités de distribution de Fertiláqua pour augmenter les ventes de ses engrais organiques, de ses engrais à libération contrôlée et d’autres produits de nutrition végétale spécialisés sur le marché brésilien, l’un des marchés agricoles à la croissance la plus rapide au monde.

ALYAH. Raanana est connue pour accueillir les immigrants de Rio qui choisissent de commencer une nouvelle vie en Israël. Depuis 2015, Raanana est rapidement devenue la principale destination des Brésiliens s’installant en Israël, une moyenne d’environ 650 personnes par an.
La ville a été fondée dans les années 1920 par un groupe de New-Yorkais, et environ 20% de ses habitants parlent l’anglais comme première langue. Pour les Juifs brésiliens qui rêvaient autrefois d’immigrer aux États-Unis mais qui ont eu du mal à le faire légalement, vivre à Raanana, avec son style de vie haut de gamme et sa prépondérance d’anglophones, est la meilleure chose à faire.
CONCLUSIONS. En 2019, au cours de rencontres de hauts responsables israéliens et brésiliens, les deux pays ont signé six accords bilatéraux, dont un portant sur la coopération dans le secteur de la Défense, la sécurité publique et la technologie.
l’ex-Premier Ministre Netanyahu avait expliqué que « nous avons signé de nombreux accords mais le plus important d’entre tous est l’accord du cœur. Nous ressentons un partenariat dans nos valeurs et dans nos perspectives dans tous les domaines. »
« Le Brésil a amorcé un tournant, » a fait savoir le président brésilien. « Les problèmes idéologiques ne sont plus pertinents aujourd’hui. Nous voulons renforcer nos échanges commerciaux avec tous. »
Partager :