Partager :

Yaïr Lapid a rencontré la Première ministre britannique Liz Truss mercredi, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Au cours de l’entrevue, Liz Truss aurait dit à Yaïr Lapid qu’elle envisageait de transférer l’ambassade de Grande-Bretagne en Israël à Jérusalem.

La Grande-Bretagne, à l’instar de la majorité des pays, a maintenu son ambassade d’Israël à Tel-Aviv.

Selon un rapport du Telegraph, une porte-parole de Downing Street a indiqué que Liz Truss avait informé Yaïr Lapid « de son examen de l’emplacement actuel de l’ambassade britannique en Israël. »

Dans une lettre adressée aux Amis conservateurs d’Israël pendant la course à l’élection du Premier ministre britannique, Liz Truss s’était engagée à prendre cette décision. Elle avait déclaré à l’époque qu’elle comprenait « l’importance et la sensibilité » de cet emplacement.

Elle suivrait ainsi les traces de l’ancien président américain Donald Trump, qui a fait la démarche controversée de transférer l’ambassade des États-Unis à Jérusalem en 2017, des pays comme le Honduras et le Guatemala lui emboîtant le pas.

Au cours de la réunion, Yaïr Lapid a souligné qu’Israël attend un accord sur le nucléaire iranien « plus long et plus solide » et a ajouté que le Royaume-Uni ne doit pas permettre de nouveaux compromis avec l’Iran, selon un communiqué de presse du bureau du Premier ministre.

En outre, Yaïr Lapid a profité de sa première rencontre avec Liz Truss pour la féliciter de son élection à la tête du gouvernement britannique et a déclaré qu’il était convaincu que les liens entre Israël et le Royaume-Uni atteindraient de nouveaux sommets sous sa direction.

Il a également exprimé ses condoléances après le décès de la reine Elizabeth II.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :