Partager :

La journaliste de nationalité britannico-iranienne de CNN, Christiane Amanpour, exerçant aux États-Unis, a affirmé avoir annulé une interview avec le président iranien Ebrahim Raïssi mors de sa visite à New York pour assister à l’assemblée générale des Nations Unies, après que celui-ci lui a demandé de porter un voile.

Amanpour raconte qu’après le retard du président iranien de 40 minutes pour l’interview prévue, un assistant est venu pour lui demander de porter un foulard.

Lorsqu’elle a refusé, il lui a fait comprendre que l’entretien n’aurait pas lieu.  L’assistant a affirmé qu’il s’agissait d’une « question de respect » et a évoqué « la situation en Iran », faisant allusion aux manifestations qui secouent le pays après la mort d’une jeune femme gardée à vue pour avoir mal porté son foulard.

Au moins 31 civils ont été tués en Iran depuis le début des manifestations, réprimées par les forces de sécurité,, a rapporté jeudi l’ONG Iran Human Rights (IHR), basée à Oslo.

Le président iranien s’est exprimé mercredi à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU en assurant que son pays ne cherchait pas à se doter de l’arme nucléaire alors que les négociations sur l’accord sur le programme nucléaire de Téhéran sont dans l’impasse.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :