Partager :

La croissance économique de l’Inde a entraîné une augmentation de ses échanges commerciaux avec Israël. Le pays est désormais la septième destination des exportations israéliennes, sans compter les exportations d’armes.

L’Inde est l’un des plus gros importateurs d’armes au monde, et Israël est le deuxième vendeur d’armes après la Russie. Les relations diplomatiques entre l’Inde et Israël ont été établies en 1992 mais elles se sont considérablement renforcées ces dernières années.

Le réchauffement des relations a commencé avec la visite en Israël du ministre indien des Affaires extérieures Somanahalli Krishna en 2011, et s’est accentué lorsque Narendra Modi est devenu Premier ministre de l’Inde en 2014.

Modi et le Premier ministre israélien de l’époque, Benyamin Netanyahou, ont instantanément établi une relation amicale, et Modi s’est rendu en Israël en 2017.

Les chiffres montrent en effet une augmentation constante du volume des échanges depuis lors, atteignant 4,7 milliards d’euros en 2019 et bondissant à 6,6 milliards en 2021. La tendance s’est poursuivie en 2022, les échanges atteignant 3,7 milliards d’euros au premier semestre de cette année. Les diamants et les pierres précieuses constituent le plus gros des échanges entre les deux pays.

Ron Malka, directeur général du ministère de l’Économie et de l’Industrie, qui était auparavant ambassadeur d’Israël en Inde, explique que le grand avantage économique de l’Inde est l’âge moyen peu élevé de sa population qui lui donne une grande capacité de production à un coût assez bas.

En Inde, outre les industries traditionnelles, le secteur de la haute technologie s’est développé rapidement au cours des dernières décennies, et le pays est devenu un fournisseur d’ingénieurs, de programmeurs et d’autres professionnels de la technologie pour le monde entier.

Certaines des plus grandes entreprises technologiques du monde ont notamment des centres de développement à Bangalore, la capitale technologique de l’Inde.

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :