Partager :

La Israël Hi-Tech Conference 2022 a récemment mis l’intelligence décisionnelle au centre de l’attention, avec des présentations sur la scène principale d’Omri Kohl, PDG et cofondateur de Pyramid Analytics (Pyramid), un fournisseur pionnier de plateformes d’intelligence décisionnelle, et du Dr Lorien Pratt, scientifique en chef chez Quantellia et co-inventeur de l’intelligence décisionnelle. Leurs présentations ont montré comment le domaine en plein essor de l’intelligence décisionnelle fait passer l’intelligence artificielle (IA) et l’analyse au niveau supérieur, et ont fait partie d’un programme d’événements bien rempli.

La conférence de cette année s’est concentrée sur les opportunités créées par l’IA et a accueilli des intervenants de géants technologiques tels que Dell, Google et NVIDIA.

Omri Kohl, président-directeur général et cofondateur de Pyramid Analytics : « L’ntelligence décisionnelle repose sur le principe selon lequel il n’est pas nécessaire d’avoir une formation en science des données pour bénéficier des avantages de l’analyse avancée. Chez Pyramid, nous nous engageons à automatiser le processus de décision pour permettre à quiconque de prendre des décisions plus rapides et plus intelligentes avec n’importe quelles données, pour n’importe quelle personne et n’importe quel besoin analytique. »

Le Dr Pratt, l’une des principales voix de l’IA et de l’analytique, a expliqué pourquoi l’intelligence décisionnelle est le lien qui relie les décideurs aux données et aux analyses, en s’attaquant à la sous-utilisation persistante des connaissances issues des données par les entreprises aujourd’hui.  Les plates-formes d’intelligence décisionnelle ont le potentiel de résoudre une série de problèmes auparavant contrariants, tels que le changement climatique, les inégalités sociétales et les problèmes commerciaux complexes.

Le discours qu’elle a prononcé à la conférence Hi-Tech 2022 a mis en évidence un problème persistant dans le secteur des technologies : la technologie ne résout pas les problèmes dont nous avons besoin. L’IA et l’apprentissage automatique ont révolutionné la programmation des ordinateurs, permettant un traitement et une analyse rapides des données à grande échelle. Cependant, le Dr Pratt a expliqué aux participants que l’apprentissage automatique ne peut qu’étiqueter et prédire, mais pas modéliser les liens de causalité. Elle ne fait pas le lien entre les actions et les résultats, ce qui laisse un vide fondamental entre l’analyse et les décideurs.

L’intelligence décisionnelle est essentielle pour passer des actions aux résultats. Le Dr Pratt a souligné comment elle comble le fossé entre les décideurs et l’analyse des données et l’IA, en leur fournissant un accès rapide aux informations dont ils ont besoin pour s’attaquer aux problèmes les plus urgents, complexes et souvent non résolus auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui. L’intelligence décisionnelle consiste à permettre aux humains de travailler ensemble avec des analyses, des données et d’autres outils pour utiliser l’IA dans la prise de décisions stratégiques, opérationnelles et tactiques.

Le potentiel de croissance de l’intelligence décisionnelle est énorme. Gartner prévoit que « plus de 33 % » des grandes entreprises utiliseront l’intelligence décisionnelle d’ici 2023. De même, selon une récente mise à jour d’IDC, les dépenses mondiales en solutions de big data et d’analyse d’entreprise (BDA) devraient atteindre 215,7 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 10,1 % par rapport à 2020. Le taux de croissance annuel composé (TCAC) des dépenses mondiales en BDA pour la période de prévision 2021-2025 devrait être de 12,8 %.

Source : Spoke & Israël Valley

 

Partager :