Partager :

RADIO J. Bonjour Ilana,

Gabriel Attal se rendra en Israël en septembre 2022. L’objet de sa visite : les accords franco-israéliens en matière de fiscalité. Le Ministre sera très probablement informé des nombreux problèmes liés à la criminalité fiscale entre les deux pays.

Lors de sa visite il aura l’occasion de rencontrer des jeunes startupistes francophones qui vivent en Israël et ont lancé des startups dans le domaine du bitcoin et des cryptomonnaies. Son mode de communication, très direct et chaleureux, passera très bien en Israël.

Depuis longtemps (au moins deux ans!) aucun ministre français était en Israël. L’affaire NSO avait tout bloqué durant de longs mois.

Durant sa visite les israéliens qu’ils rencontrera auront certainement l’occasion de parler des accords d’Abraham. La presse israélienne aura aussi l’occasion de découvrir ce Ministre très actif depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence.

À 33 ans, Gabriel Attal a déjà une carrière politique bien remplie. En 2018, le diplômé de Sciences Po Paris est devenu le plus jeune membre d’un gouvernement sous la Ve République en étant nommé secrétaire d’État auprès de la Jeunesse. En 2020, il est nommé porte-parole du gouvernement. Une fonction qui lui permet de devenir l’une des figures phares du pouvoir et de s’imposer dans la sphère médiatique en temps de crise sanitaire.

Le 20 mai dernier, Gabriel Attal a été nommé ministre délégué chargé des Comptes publics au sein du gouvernement Élisabeth Borne.

Gabriel Attal assume avoir voulu le ministère des Comptes publics . « J’aime bien négocier. Je voulais un ministère technique, et le Budget est à la fois technique et très politique.  On passe la moitié de son temps au Parlement et j’adore ça », déclare le député réélu de la 10e circonscription des Hauts-de-Seine, qui n’a pas peur de se mouiller.

Gabriel Attal a été souvent visé par des insultes homophobes et a également été victime d’attaques antisémites. Une situation que son père avait anticipée, puisqu’il avait préparé Gabriel Attal à l’affronter lorsqu’il était plus jeune.

« Mon père m’avait dit : ‘Tu as beau ne pas être juif (je suis russe orthodoxe par ma mère), tu te sentiras toute ta vie solidaire des Juifs car tu subiras comme eux l’antisémitisme du fait de ton nom.’ Ça n’a pas manqué. Mais je ne m’en plaindrai jamais« , a révélé le membre du gouvernement.

Gabriel Attal est régulièrement visé par des attaques sur son orientation sexuelle, ainsi que sur ses origines. « En la matière, j’ai droit à tout. L’homophobie, bien sûr. L’antisémitisme, aussi« , a-t-il souligné.

Gabriel Attal avait porté plainte le 8 janvier 2021, après avoir reçu une lettre à caractère homophobe et antisémite qui le visait au côté de celle qui occupait précédemment son poste au sein du gouvernement : Sibeth Ndiaye.

« Pas l’habitude de relayer les immondices que je reçois. En ce début d’année, je fais une exception. Racisme, antisémitisme, homophobie, sexisme : ne prenons jamais nos valeurs pour acquises, le combat doit être permanent. Cette lettre en est une preuve supplémentaire. Plainte déposée« , avait écrit Gabriel Attal sur Instagram« .

CE FRANCAIS QUI A REVOLUTIONNE LE SECTEUR DE LA TELEPHONIE. MICHAEL GOLAN.

Michaël Boukobza, devenu Michaël Golan depuis son alya en 2007. C’est un dirigeant d’entreprise français naturalisé israélien. Il a commencé sa carrière dans les départements fusions-acquisitions de Rothschild & Cie à Paris et de Morgan Stanley à Londres

En 2011 il décroche la cinquième licence mobile israélienne pour le compte de la société Golan Telecom. La société ouvre son service en et déclenche une guerre des prix d’une intensité sans précédent en Israël.

En 2015, Golan Telecom détient plus de 10 % du marché israélien du mobile avec environ 850 000 abonnés.

En 2017, sous la pression du gouvernement israélien, les actionnaires de Golan Telecom cèdent la société au groupe israélien Electra dans le cadre d’une transaction de plus de 350 millions de shekels.

« J’ai plus fait pour le citoyen israélien ordinaire que Benjamin Netanyahu et Moshe Kahlon, » a déclaré le PDG de Golan Telecom.

« Golan a reçu des bénéfices de l’état à hauteur de millions de shekels pour mettre en place un réseau cellulaire de qualité, mais il a dépassé les termes de sa licence, » avait indiqué l’Ex-Premier ministre.

 

 

 

Partager :