Partager :
CHRONIQUE HIGHTECH. RADIO J. Bonjour Ilana. Notre chronique du jour : « Le recrutement des élites du hightech israélien venant de la politique ».
La fin de carrière de nombreux leaders politiques israéliens qui passent dans le privé est attendue après le 1er Novembre, jour d’élections. Sans Doctorat, les politiciens ne peuvent pas facilement intégrer le monde universitaire. Certains politiciens atterrissent dans l’univers des startups et du hightech, très compétitif et mondialisé. C’est le cas de l’ex-Premier Ministre Bennett qui a déjà eu une belle expérience dans le hightech.
A. NAFTALI BENNETT. En Israël, la reconversion dans le hightech des hommes politiques est d’actualité. Ce secteur est le seul qui permet de bénéficier de salaires très confortables. Et surtout d’utiliser à plein rendement les contacts économiques établis à la Knesset.
Les rumeurs, basées sur des rencontres sérieuses entre recruteurs et candidats, s’amplifient depuis quelques semaines. La nouvelle carrière de l’ex-Premier Ministre Naftali Bennett sera t-elle dans le cyber? On en parle beaucoup à Tel-Aviv. Naftali Bennett occupe actuellement le poste de Premier ministre suppléant et gère le dossier iranien. Il devrait retourner bientôt vers ses premiers amours : le hightech.
CYBERSECURITE. Talon Cyber ​​Security pourrait nommer Naftali Bennett comme CEO. Talon Cyber est un fournisseur de solutions de cybersécurité basé à Tel Aviv. La startup a levé des dizaines de millions de dollars de financements depuis sa création. Les investisseurs de Talon Cyber comprennent Lightspeed Venture Partners, Team8 et l’entrepreneur Zohar Zisapel
Dirigé par deux anciens de l’Unité 8200, l’unité d’élite de Tsahal pour ce qui est de la technologie et du renseignement  militaire, Talon Cyber ​​développe une plate-forme technologique de cybersécurité qui protège des menaces émergentes à l’ère actuelle du télétravail.

La startup sécurise la nouvelle répartition de la main-d’œuvre engendrée par le Covid-19, où de plus en plus de personnes travaillent à domicile, et emportent des données hors des limites plus sécurisées des réseaux de leurs employeurs.

L’idée de Talon Cyber est de prendre un appareil de travail – n’importe quel smartphone ou PC – et de séparer de manière transparente l’utilisation personnelle de l’utilisation professionnelle. Chaque application sera ainsi isolée d’une autres.

« En supposant qu’un logiciel malveillant ait été installé sur votre PC, il pourrait facilement s’introduire dans l’organisation ou suivre tout ce qui se passe sur votre appareil… les applications de logiciels-service, les cookies, tout ce que vous faites », explique Ofer Ben-Noon à Forbes. La solution, ajoute-t-il, consiste à séparer un appareil en deux environnements, afin de pouvoir « isoler tout ce qui se passe ».

B. LA CHUTE DU HIGHTECH ISRAELIEN?

Les licenciements font la une des journaux israéliens presque tous les jours, les entreprises cherchant à réduire leurs coûts d’exploitation et à ménager leur trésorerie pendant cette période. Les levées de fonds sont beaucoup plus difficiles à réaliser lorsque le marché est instable et les entreprises espèrent faire durer les liquidités dont elles disposent pour assurer leur survie.

Au cours des six premiers mois de 2022, les entreprises israéliennes ont levé 9,8 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de 30 % par rapport au second semestre de 2021, année au cours de laquelle les entreprises israéliennes avaient obtenu 25,6 milliards de dollars d’investissements privés, selon le dernier rapport sur le secteur de la technologie publié par le centre de recherche IVC et LeumiTech.

Mais 2021 a été une année exceptionnelle en terme de financements et une année record pour les introductions en bourse, ainsi que pour les fusions-acquisitions dans le secteur de la technologie – une année qui ne se reproduira probablement pas de sitôt.

Les sociétés d’investissement et les institutions financières étaient déjà averties que les choses risquaient de se compliquer .

Selon Jon Medved, fondateur de la société d’investissement OurCrowd, le ralentissement actuel fait partie d’une correction du marché « très attendue ».

Partager :