Partager :

RADIO J EN DIRECT. Notre chronique hebdomadaire dans l’émission animée par Steve Nedjar à 14H45. Thème de notre CHRONIQUE ce Jeudi. « LA LUNE ET ISRAËL ».

Une technologie israélienne sera utilisée à bord du premier test intégré du vaisseau spatial Orion  de la NASA, appelé la mission Artemis I. Orion est un vaisseau spatial de la NASA destiné à transporter un équipage d’astronautes au-delà de l’orbite terrestre basse. Il est initialement développé dans le cadre du programme Constellation dont l’objectif est d’emmener des hommes sur la Lune à l’horizon 2022 et de remplacer la navette spatiale pour la relève des équipages de la Station spatiale internationale).

La NASA poursuit son développement pour de futures missions de survol de la Lune et des astéroïdes et le transport de l’équipage de la Station spatiale internationale. Le prochain vol dans l’espace durera six semaines avec un parcours de près de 40.000 miles vers la Lune. Il s’agira de la première mission de la NASA sur la Lune depuis 50 ans.

ISRAËL « Nous sommes honorés d’être l’un des rares pays à avoir réussi à introduire une technologie originale pour Artemis I. Le fait que le drapeau israélien flotte dans l’espace nous remplit de fierté », a déclaré l’Agence spatiale israélienne.

L’objectif final du programme Artemis est de ramener des hommes sur la Lune. Au cours de cette mission le lanceur lourd américain « Space Launch System » conçu pour ce programme effectuera son premier vol.

TEST ISRAELIEN. Des milliers de moniteurs testeront le niveau de protection du « mannequin » israélien dénommé « Zohar » au cours de l’expérience. Des capteurs seront installés sur Zohar.

Zohar est fabriqué à partir de matériaux imitant les os, les tissus mous et les organes d’une femme adulte. Il est équipé de plus de 10 000 capteurs passifs et de 34 détecteurs de rayonnement actifs. Zohar, portera un gilet de radioprotection appelé « AstroRad ». En cas de succès, cette expérience pourrait jeter les bases d’une présence humaine à long terme dans l’espace. La technologie israélienne pourrait à son tour être utilisée dans les futures missions spatiales vers la Lune et Mars.

 

SOURCES ISRAELVALLEY ET I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :