Partager :

Ce sont plus de 500 employés du secteur technologique israélien qui ont été licenciés dimanche, alors que le domaine d’activité le plus prospère du pays a perdu des milliers de travailleurs ces derniers mois, a fait savoir la presse israélienne.

AID Genomics, une compagnie de technologie médicale dont le siège est à Singapour, a annoncé une réduction substantielle de ses activités au sein de l’État juif en transférant son centre de recherche et de développement à l’étranger et en annulant les investissements qui avaient été programmés dans le pays.

Cela a entraîné le licenciement d’environ 400 personnes – la vaste majorité de la main-d’œuvre de l’entreprise en Israël, selon des informations parues dans les médias.

LE PLUS.

AID Genomics closing Israeli R&D center, firing 400 employees

The global company rose to prominence in Israel over recent years following its activity in the Covid-19 testing market, but has decided to cut back its local workforce due to differences with the Ministry of Health

AID Genomics has announced that it is stopping its R&D activity in Israel and halting future investments in the country, resulting in the layoff of 400 employees.
Founded in 2018, AID Genomics develops molecular diagnostic technologies designed to elucidate the genetic DNA profile of different patients and assist physicians in selecting safe and effective treatments tailored to each patient’s genetic profile.
Partager :