Partager :

IKEA, très active depuis des années en Israël, est une multinationale suédoise fondée en 1943 par Ingvar Kamprad. La chaîne possède d’importants magasins à Netanya (fondé en 2011), à Rishon Lezion (fondé en 2010), dans la ville de Kiryat Ata, au nord du pays (2014) et dans la ville de Beer Sheva, au sud (en 2018) et un nouveau magasin de 25 000 mètres-carrés à Eshtaol, près de Bet Shemesh. L’expansion en Israël est un signe de popularité de la marque, qui a ouvert plus de 420 magasins dans 52 pays.

IKEA DANS LE MONDE. C’est l’une des plus grandes entreprises privées au monde et le plus grand détaillant de meubles au monde depuis 2008. La majorité des points de vente IKEA sont contrôlés par la société holding INGKA Holding, qui appartient à la Fondation Stichting INGKA. La Fondation Stichting INGKA est l’une des plus grandes fondations caritatives au monde et est enregistrée aux Pays-Bas.

Cette structuration compliquée aide IKEA à minimiser ses impôts, rend impossible une prise de contrôle hostile et permet à l’entreprise de fonctionner comme une société à but non lucratif.

Structure d’entreprise d’IKEA

L’objectif déclaré de la Fondation INGKA est de « soutenir l’innovation dans le domaine de l’architecture et du design d’intérieur ». Cependant, la principale mise en garde est que la fondation soutient principalement « l’innovation » en exploitant un important empire du meuble. L’objectif de la structure de la Fondation – propriétaire d’une société holding qui contrôle les points de vente de meubles – est en fin de compte de minimiser les impôts. Et il y a même une couche supplémentaire à la structure de l’entreprise : sa propriété intellectuelle et ses actifs incorporels, y compris son logo, appartiennent à une société distincte.

Points clés à retenir

  • IKEA est l’une des plus grandes entreprises privées au monde et le plus grand détaillant de meubles au monde.
  • La structure d’entreprise complexe d’IKEA permet à sa société mère, une fondation à but non lucratif, de minimiser ses impôts.

 

L’avenir des énergies renouvelables

Depuis 2009, Ikea a investi près de 2,5 milliards d’euros dans les énergies renouvelables. L’entreprise possède désormais 534 éoliennes et plus de 700 000 panneaux solaires dans 14 pays, ainsi que 920 000 panneaux solaires sur les toits des magasins. Et l’entreprise affirme qu’elle est sur la bonne voie pour créer autant d’énergie à partir de sources renouvelables qu’elle en consomme dans ses opérations d’ici 2020.

En juin 2018, la société a annoncé son intention d’utiliser uniquement des matériaux renouvelables et recyclés dans ses produits d’ici 2030. Leur objectif est de réduire de deux tiers l’impact climatique de tous leurs produits. En tant qu’entreprise, ils établissent la référence pour les concurrents, les fournisseurs de matières premières et les clients. La société a également annoncé son intention de proposer des solutions solaires domestiques sur 30 marchés différents d’ici 2025.

IKEA tire la majeure partie de son argent du franchisage. Des dizaines de ses magasins à travers le monde sont franchisés ; les autres appartiennent à l’entreprise. Chaque magasin paie une redevance annuelle de franchise, y compris les magasins appartenant à l’entreprise. IKEA continue également de s’appuyer sur son engagement envers le développement durable pour séduire ses clients.

 

Engagement envers la durabilité

En 2016, Steve Howard, responsable du développement durable chez IKEA, a pris la parole lors d’un débat sur les entreprises durables. À un moment donné, il a dit : « Si nous regardons sur une base mondiale, à l’ouest, nous avons probablement atteint un pic. Nous parlons de pic pétrolier. Je dirais que nous avons atteint un pic de viande rouge, un pic de sucre, un pic de trucs… mobilier de maison de pointe. » Howard a fait d’autres remarques sur la consommation occidentale, qualifiant la nouvelle situation de « rideaux de pointe ». Bien que cela semble contredire les objectifs de l’entreprise d’augmenter les ventes, IKEA n’est pas comme la plupart des grandes entreprises.

Le message implicite de Howard semblait être qu’IKEA devrait chercher ailleurs pour les ventes ou trouver un autre secteur d’activité. En 2018, Ikea s’est associé à la campagne « Big Clean Switch » dans le cadre d’un effort visant à garantir une énergie verte moins chère aux ménages qui souscrivent au programme. Selon l’entreprise, en passant à l’énergie verte, un ménage britannique typique peut économiser 300 £ par an en gaz et en électricité.

Pour chaque abonné qui effectue le changement, IKEA reçoit une commission, que l’entreprise s’est engagée à utiliser pour soutenir les initiatives locales au sein de la communauté de chaque magasin. Les consommateurs ont le choix entre de nombreux fournisseurs d’énergie verte différents, IKEA fait donc face à une concurrence importante dans ce domaine.

 

L’essentiel

IKEA a rendu le magasinage de meubles amusant, remplissant ses magasins de couleurs vives et d’un aménagement aéré, ainsi que d’une cafétéria. La conception modulaire de ses chaises et tables est contemporaine et peu coûteuse, ce qui les rend attrayantes à la fois pour les étudiants à faible revenu et les professionnels mieux établis financièrement. Bien qu’ils investissent actuellement davantage dans des initiatives durables, il est probable que leur marché florissant de la décoration intérieure ne disparaîtra pas et qu’il deviendra en fait plus important à mesure que les consommateurs exigeront des pratiques commerciales plus durables et transparentes dans leurs produits et meubles pour la maison.

Partager :