Partager :

Cris de victoire en Israël. Cris d’angoisse pour de nombreux enfants et leurs parents qui ont beaucoup de mal à revenir à un « état normal ». Le cessez-le feu actuel n’a pas apaisé les souffrance de nombreux enfants  israéliens. Beaucoup de familles, qui avaient abandonné leur demeure, ont du mal à revenir dans la région frontalière de Gaza.

Les observateurs israéliens ont oublié un fait tout a fait authentique : les psychologues et psychiatre israéliens sont surbookés. Les enfants israéliens de la région de Gaza souffrent de lourds problèmes psychologiques. Cauchemars, cris, angoisses… Les psychologues et psychiatre israéliens sont surbookés car les familles de la région de Sdérot s’inquiètent de la santé mentale de leurs enfants.

LE PLUS. Le Ministère de la Santé a ouvert un centre de soutien mental pour traiter les personnes atteintes de traumatisme dans l’hôpital de Sha’arey Tsedek à Jérusalem.
Dans les hôpitaux Hadassah à Jérusalem, fonctionnent depuis des années des centres de diagnostic et de traitement de détresse mentale chez les enfants et les adultes causés suite à une exposition à des actes de terrorisme et autres moments de détresse.
Les caisses de maladie ont ouvert des lignes d’aide et des centres de conseil téléphonique pour apporter un soutien mental et émotif à leurs clients, en raison des récents événements.

 

Partager :