Partager :

EXCEDENT BUDGETAIRE. Selon lphinfo.com (Copyrights) : « 2022 sera l’année de l’excédent budgétaire pour l’Etat. Au mois de juillet, cet excédent se chiffre à 2.6 milliards de shekels. Depuis le mois de janvier 2022, il est de 34.4 milliards cumulés. Cet excédent représente 8% du budget national annuel. C’est la première fois de l’histoire du pays que de tels chiffres sont atteints.

Cet excédent est dû à l’arrêt de nombreuses aides étatiques décrétées pendant la période de la crise sanitaire mais aussi à une augmentation des impôts. Ainsi, les recettes de l’Etat s’élèvent à 281 milliards de shekels depuis janvier 2022 contre 231.6 milliards en 2021. Il s’agit d’une augmentation de 21.3%.

Parmi ces recettes, 264.9 milliards proviennent des impôts, ce qui représente une augmentation de 21.7% des recettes fiscales par rapport à 2021.

Parallèlement, les dépenses de l’Etat ont diminué de 10.6% par rapport à la même période en 2021, où il faut le rappeler, un confinement était en vigueur pendant les premiers mois de l’année.

Le gouvernement ne peut pas faire usage de cet excédent notamment parce qu’il s’agit d’un gouvernement de transition qui est limité par la loi dans l’utilisation qu’il peut faire des fonds publics. Il peut néanmoins avancer les remboursements de la dette de l’Etat qui se chiffre à plus de 1000 milliards de shekels avec des intérêts annuels de plus de 40 milliars de shekels qui vont en augmentant. (A titre de comparaison, la dette de l’Etat français est de 2901 milliards d’Euros) ».

SOURCE ET COPYRIGHTS. //lphinfo.com

Partager :