Partager :

Le déficit commercial français sur les biens s’est creusé à 71 milliards d’euros sur les six premiers mois de l’année, nettement dégradé par la facture énergétique liée à la guerre en Ukraine, ont indiqué vendredi 5 août les douanes. Sur le seul mois de juin, le déficit commercial s’est creusé de 13,3 milliards d’euros, ce qui représente un nouveau record mensuel.

La facture énergétique « record » a plombé les chiffres semestriels, souligne le ministère du Commerce extérieur dans un communiqué diffusé vendredi. Celle-ci est passée de 27 milliards d’euros au deuxième semestre 2021 à 48 milliards d’euros sur les six premiers mois de l’année.

Elle « explique à elle seule la dégradation de notre déficit commercial », a estimé le ministre délégué chargé du Commerce extérieur Olivier Becht au cours d’une conférence téléphonique. Celui qui a remplacé Franck Riester le mois dernier à ce poste a reconnu « une dégradation très sensible » du solde commercial français sur la première moitié de l’année.

Plus de 100 milliards de déficit : le symbole bientôt franchi

La barre symbolique des 100 milliards d’euros de déficit annuel devrait logiquement être franchie à la fin 2022. Sur 12 mois glissants, la France affiche déjà un déficit commercial de 121,9 milliards d’euros. La guerre en Ukraine a entraîné une flambée des prix des hydrocarbures, aggravée sur le solde commercial français par la dépréciation récente de l’euro face au dollar qui a renchéri les importations de pétrole libellées en devise américaine.

COPYRIGHTS. LE POINT.

Partager :