Partager :

Est-il possible d’aimer un pays aussi fort qu’on aime une personne ? Pensez-vous qu’il est possible de se lever le matin avec une seule hâte, retrouver son pays, si cher à son cœur. Avoir le cœur brisé par la distance comme on pourrait l’avoir lors d’un chagrin d’amour. Pour ma part, je pense que oui, après tout, pourquoi serait ce différent ?

J’ai vécu les joies et les peines de ces lieux saints, les remises en questions que le monde lui imposait de faire et malgré tout, je suis et je serai toujours à ses côtés. Il a été mon premier amour et il sera le dernier. Ce pays au nom si souvent prononcé et tant de fois bafoué, c’est toi Israël, pour une fois disons-le sans honte, sans avoir peur. J’ai fait de toi ma priorité aux risques de représailles.

Enfermée dans un Paris qui sonne faux, un air de 1939, je suis là à te défendre à débattre, au nom de quoi, de qui ? Cette haine gratuite ne finira jamais, alors à quoi bon me direz-vous ? Eh bien,  à montrer aux peuples du monde qu’Israël est bien plus qu’une Terre. Elle a vu naitre les plus grands et en verra encore. Elle a apporté une identité à un peuple voué à l’oubli, une raison d’être et de vivre à des milliers de personnes qui avaient cessé de l’être.

« Israël assassin » voici l’ultime réplique des partisans des extrêmes de droite et de gauche. Nous, des assassins ?! Alors oui, il est vrai qu’Israël se bat mais plus que tout Israël se défend ! Posez les armes quelles qu’elles soient ne serait-ce qu’une seconde, que voyez-vous, qu’entendez-vous ? Un état juif dans le monde et un monde entier contre lui.

Monsieur Pagani avait raison nous, nous sommes les juifs de tous, ceux détestés depuis des milliers d’années pour avoir compris que l’unité faisait notre force. Aujourd’hui plus que jamais, je suis une juive d’Israël, une juive de la Palestine d’il y à 2000 ans.

www.programmeisrael.org

 

Partager :