Partager :

Mardi dernier Il est 21h20 du soir au 169 rue Dizengoff, à quelques mètres du magasin mythique de jus « Tamara ». Une Mercedes noire de luxe passe.

Soudain, un motard portant un casque noir apparaît, derrière lui est assis un jeune homme masqué.
Ce dernier sort une arme à feu s’approche de la Mercedes et tire huit balles, les deux s’enfuient très rapidement. La Mercedes s’arrête sur le bord de la route.

Un ami des occupants de la Mercedes qui se trouvait dans le secteur a poursuivi avec sa moto  les tireurs mais ils ont pris la fuite et ont disparu dans une rue latérale.

Aucun des passagers de la Mercedes n’a été blessé.
Mais les coups de feu ont provoqué une grande panique parmi les occupants du café et des environs qui étaient convaincus qu’il s’agissait d’une autre attaque comme cela s’est produit en avril et ont commencé à fuir les lieux ou à se cacher sous les tables.Les détectives de l’unité centrale de la police du district de Tel-Aviv ont lancé des recherches  pour trouver les suspects de l’acte. Deux touristes des Émirats arabes unis ont été arrêtés et relâchés peu de temps après.

Des témoignages ont été recueillis auprès de témoins oculaires qui ont remarqué que le jeune homme tirait depuis une moto sur la Mercedes. Quelques heures plus tard, une fusillade a éclaté dans une maison de la rue Etiel, dans le quartier de Hatikvah.

Dans la nuit de mardi à mercredi, des coups de feu ont été tirés sur « Club » – un club de jeu appartenant à des membres de la famille Mosley dans la rue Hatzel dans le quartier de Hatikva.Le tribunal de district de Tel-Aviv a ouvert une enquête sur la fusillade, mais pour l’instant aucun suspect n’a été arrêté.

Depuis plusieurs semaines que le quartier est en feu, le triangle des organisations criminelles de Tel-Aviv et leurs alliés du secteur arabe ont formé de nouvelles alliances et redistribué les cartes causant de graves dommages à l’organisation criminelle de Yossi Mosley, qui commence à perdre par son pouvoir

« Ce que nous avons vu jusqu’à présent, ce n’est rien. Bientôt une guerre sévère de criminels va commencer, comme nous n’en avons pas vu depuis de nombreuses années », a averti un officier de police du quartier de Tel-Aviv,

« Nous suivons les développements et les différents personnages. Il y a de nouvelles alliances et des conflits financiers entre des puissants criminels seniors que nous n’avons jamais rencontrés auparavant. ».

www1.alliancefr.com/

Partager :