Partager :

SUR RADIO J. SPECIAL. BONJOUR STEEVE,

Maroc, Israël, France. Un Colloque mondial d’ophtalmologie (avec la présence d’une vingtaine de médecins marocains) se tiendra à Jérusalem le 2 Novembre 2022. L’un des initiateurs du colloque est le Dr David Smadja, Chirurgien-ophtalmologue à l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem. Il  a créé un centre de vision au sein de l’hôpital Shaare Tsedek et travaille actuellement sur de nouvelles start-ups pour permettre de corriger la vue de patients.

Le Dr Smadja fait partie d’une équipe israélienne qui est en train d’essayer de concevoir un système de gouttes oculaires qui pourrait permettre aux myopes de se passer de lunettes, de lentilles ou de chirurgie.

COLLOQUE. Des personnalités de premier plan en France font partie du Comité scientifique du colloque.

La Chambre de Commerce Israël-France et la Chambre de Commerce Israël-Maroc soutiennent cette initiative remarquable.

ISRAËL ACTIVE EN OPHTALMOLOGIE.

MALADIE OCULAIRE. Une étude menée dans un hôpital israélien a révélé une forte augmentation des cas d’une maladie oculaire, exacerbée par le stress, au moment de la pandémie de COVID.

Une étude portant sur plus de 100 patients de l’hôpital Assuta d’Ashdod a révélé une augmentation de 200 % des cas de rétinopathie séreuse centrale au cours de la pandémie. Ce trouble, qui entraîne une déficience visuelle, touche généralement un seul œil.

DES STARTUPS D’ISRAËL.

CORNEAT. En entrant au CHU de Montpellier, un homme de 38 ans, originaire de Bordeaux souffrait d’une kératite liée au virus herpès qui lui a laissé une grosse cicatrice dans l’axe visuel.

Quasiment aveugle de l’œil droit, c’est avec l’espoir de retrouver une vue complète qu’il s’est abandonné entre les mains expertes du professeur Vincent Daien, Chef du service ophtalmologique. Pendant trois heures, lui et son équipe ont procédé à la pose d’une cornée artificielle développée par la start-up israélienne, Corneat vision.

L’implant CorNeat KPro a été conçu pour remplacer les cornées déformées, abîmées ou opacifiées. À la suite d’une procédure d’implantation relativement simple, son impact attendu est une restauration complète et immédiate de la vision des patients atteints d’une cécité liée à la cornée.

L’opération consistait à enlever la cornée du patient sur un diamètre de 7 mm avant d’aller positionner la cornée artificielle à l’aide de sutures. « On devrait parvenir à être plus rapide pour les prochaines opérations », indique Vincent Daien.

Six autres opérations sont prévues dans le cadre de cet essai clinique. Au total, 45 patients participent à cette étude dans le monde, au Canada, en Hollande, en Israël et en France, à Paris et à Montpellier.

C’est le CHU de Montpellier qui a joint la start-up Corneat vision. « Cela faisait partie des développements pour lesquels le CHU se positionne en terme d’innovation. Cela représente beaucoup d’espoir pour tous les patients qu’on a récusé à la greffe ».

Les maladies de la cornée, troisième cause de cécité dans le monde.

Les maladies de la cornée représentent la troisième cause de cécité dans le monde. Neuf millions de personnes en souffrent. Elles sont d’origine infectieuse, inflammatoire, traumatique ou génétique. Les solutions actuelles pour traiter la cécité cornéenne incluent les greffes issues de donneurs.

Contrairement à la cornée développée par Corneat vision qui est « un matériel synthétique et qui ne peut donc pas entrainer de réaction immunologique », les greffes issues de donneurs sont parfois rejetées et présentent une durée de vie limitée dans le temps, 10 ans en moyenne, ce qui nécessite une nouvelle greffe.

B. OPHTALMOLOGIE. OptiLight.

Lumenis Be, société israélienne leader dans le domaine des dispositifs médicaux à base d’énergie pour les applications esthétiques et ophtalmologiques, a annoncé qu’une de ses solutions, OptiLight, a reçu le MedTech Breakthrough Award pour la  » Meilleure nouvelle solution technologique pour l’ophtalmologie « .

Cette année, la gamme de catégories de technologies médicales et de santé de MedTech avait attiré plus de 3 900 candidatures provenant de plus de 15 pays, parmi lesquelles MedTech a sélectionné OptiLight pour cette reconnaissance prestigieuse.

OptiLight est un traitement basé sur la lumière. C’est le premier et le seul traitement par la lumière approuvé par la FDA pour la prise en charge de la sécheresse oculaire, une affection très courante qui provoque des yeux secs et granuleux et une vision fluctuante chez environ 49 millions d’Américains.La technologie innovante offre un traitement ciblé, uniforme, précis et contrôlé qui brise de manière sûre et efficace le cercle vicieux de l’inflammation associée à la sécheresse oculaire.

Partager :