Partager :

Un « super-ordinateur » pour modéliser les effets du changement climatique en Israël.

Plusieurs ministères et l’Autorité de l’eau financeront ce projet de modélisation de 20 millions de shekels placé sous la responsabilité du Service israélien de la météorologie.

Le gouvernement a approuvé dimanche une enveloppe de 20 millions de shekels pour les cinq prochaines années qui permettra de financer un « super-ordinateur » capable de concevoir des modèles sophistiqués et d’anticiper les effets du changement climatique.

Les données seront mises à la disposition de la région toute entière, a noté un communiqué conjoint qui a été émis par plusieurs ministères et par l’Autorité de l’eau, et les différents pays concernés en partageront les coûts.

Partager :