Partager :

Parmi les fraises qui ont été servies lors des championnats de tennis de Wimbledon figuraient des produits cultivés à l’aide d’un système d’irrigation israélien, faisant de ce moment un symbole de sa promesse de partager des technologies innovantes avec le Royaume-Uni et d’autres partenaires à travers le monde pour lutter contre une crise alimentaire imminente.

Cette semaine, le ministre israélien de l’agriculture, Oded Forer, s’est rendu en Grande-Bretagne. M. Forer s’est adressé au CC de l’organisme de recherche scientifique National Institute of Agricultural Botany (NIAB) dans le Kent. « Nous sommes maintenant dans une situation, et je ne parle pas seulement d’Israël ou du Royaume-Uni, mais du monde entier, où nous n’avons pas le temps d’attendre. Il y a une crise à cause du changement climatique et du réchauffement de la planète, et nous ajoutons à cela la guerre entre la Russie et l’Ukraine qui influence le monde entier et tout l’approvisionnement alimentaire, et nous devons trouver de nouvelles solutions. »

Il a ajouté : « Nous devons approfondir notre collaboration avec le Royaume-Uni dans le domaine de l’agriculture. » Soulignant l’importance de la collaboration, il a déclaré : « Ce n’est pas un problème qu’Israël doit résoudre seul, ou que le Royaume-Uni doit résoudre seul ou un autre pays. Et ce que nous faisons maintenant, c’est approfondir notre collaboration avec nos amis afin d’avoir de meilleures solutions de recherche et développement (R&D) pour cette situation. La technologie, l’innovation, l’utilisation de l’intelligence artificielle, voilà l’avenir qui sauvera le monde de la faim. »

Au NIAB, le ministre a vu comment l’utilisation de la technologie et de la modification génétique pouvait augmenter le rendement des cultures, l’efficacité des cultures et la résilience au changement climatique.

Source : Freshplaza & Israël Valley

Partager :