Partager :

Les autorités ukrainiennes ont annoncé qu’en raison de la guerre qui fait rage, les Hassidim de Breslev ne pourront pas se rendre sur la tombe de Rabbi Nahman à Ouman pour Rosh Hashana.

Dans la hassidout Breslev, ce pélerinage est l’événement clé de l’année et les hassidim ne le manquent sous aucun prétexte. Pendant la crise sanitaire, ils ont été très nombreux à braver l’interdiction de voyager, dormant parfois dehors à la frontière ukrainienne en attendant de pouvoir entrer.

L’ambassadeur d’Ukraine en Israël s’est adressé à la communauté Breslev:  »En raison du risque pour vos vies, en raison de la guerre russe contre notre pays, et malgré tous nos efforts, nous ne pouvons pas garantir votre sécurité et nous ne pouvons pas autoriser, pour le moment, l’entrée de touristes et de visiteurs en Ukraine. Je profite de cette occasion pour m’adresser à vous: vos prières sont importantes pour nous. S’il vous plaît, priez pour que la guerre se termine avant Rosh Hashana, cette guerre qui a éclaté en raison de l’agressivité et de la cruauté russes.

Priez pour la victoire ukrainienne. Nous espérons que les prières se réaliseront et que l’Ukraine redeviendra un pays qui accueille à bras ouverts, les visiteurs en provenance d’Israël, et en particulier les Juifs qui viennent sur les tombes des Tsadikim ».

Les Hassidim, quant à eux, ne se laissent pas abattre, ils sont persuadés que d’ici Rosh Hashana une solution sera trouvée pour leur permettre de réaliser leur pélerinage.

lphinfo.com

 

Partager :