Ukraine. Musée de Tel-Aviv. i24News a invité le philosophe BHL qui signe un film documentaire saisissant.

Par |2022-07-07T08:12:15+02:00juillet 7th, 2022|Catégories : EDITORIAL|
Partager :

ISRAELVALLEY SEPCIAL. Le philosophe BHL, qui se trouve actuellement en Israël, invité par i24News, a signé un film documentaire saisissant au cœur du pays attaqué par la Russie de Vladimir Poutine depuis le 24 février. IsraelValley a assisté hier soir à la première en Israël du documentaire de BHL.  Une phrase prononcée par BHL à Tel-Aviv : « Alors que la guerre perdure, il ne faut pas céder à la lassitude, mais continuer plus que jamais de soutenir l’héroïque résistance ukrainienne ».

Le film est vraiment remarquable. La salle du Musée de Tel-Aviv était comble. L’Ambassadeur d’Ukraine en Israël était présent.

Le JDD : « Borodyanka, Zaporijia, Marioupol, Irpin, Boutcha, Mykolaïv… Les noms de ces villes auraient dû rester étrangers aux oreilles des Français. Mais depuis cent vingt jours elles sont les cités martyres qui subissent les exactions des soldats de Poutine partis à l’assaut de l’Ukraine ».

Merci à i24News d’avoir organisé une soirée mémorable.

Dans BFM : « Bernard-Henri Lévy: « L’Ukraine est un bout d’Europe kidnappé qui, le jour où il rejoindra le giron européen, sera libéré ».

LE PLUS. DANS LE FIGARO. «Tous les gens de ma génération comprennent que nous sommes en Europe, pas seulement géographiquement mais dans l’esprit.» L’homme qui apparaît à l’écran dans Pourquoi l’Ukraine, le nouveau film de Bernard-Henri Lévy, est Volodymyr Zelensky.

La scène se passe dans un restaurant de Kiev en 2019, peu avant l’élection à la présidence du pays de celui qui s’affirmera comme le héros de la résistance ukrainienne. Face à lui, le philosophe et cinéaste français l’interroge sur Poutine, «l’autre Vladimir», avec à la clé cette réponse saisissante de Zelensky: «Les grands hommes cherchent la paix, les faibles mènent à la guerre.»

L’horreur doit être regardée en face.

C’est justement au cœur de la guerre, suite à l’invasion russe du 24 février dernier, que BHL s’est rendu. Au fil de son saisissant reportage au long cours achevé le 10 juin, la résistance de tout un peuple apparaît. Une résistance mise en perspective grâce à des images tournées lors des précédents voyages de l’écrivain. En particulier lors de la révolution de Maïdan, en 2014. »

LE PLUS. DANS www.lepoint.fr/

 

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut