Partager :

L’Ukraine a annoncé qu’elle enquêtait sur plus de 21.000 crimes de guerre présumés commis par les troupes russes depuis le début du conflit le 24 février.

La procureure générale d’Ukraine, Iryna Venediktova, a déclaré à la BBC qu’entre 200 et 300 cas par jour étaient rapportés auprès de son bureau.

Les enquêtes déboucheront pour la plupart sur des procès par contumace. Néanmoins, Mme Venediktova a déclaré qu’il s’agissait d’une « question de justice » et que des poursuites devaient être engagées.

La Russie nie toutes les allégations de crimes de guerre commis au cours de cette guerre qui a commencé il y a plus de quatre mois.

Mme Venediktova a affirmé que les soldats russes qui ont commis des crimes de guerre contre des civils « doivent comprendre que ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne se retrouvent tous devant les tribunaux ».

Son bureau travaille dans tout le pays pour enquêter sur les plaintes, mais il n’a pas été en mesure de mener toutes les enquêtes « de manière appropriée et efficace » en raison de l’impossibilité d’entrer dans les régions sous occupation russe.

Mme Venediktova avait déclaré en mai que 600 suspects avaient été identifiés, et que 80 poursuites avaient déjà été engagées.

i24News. COPYRIGHTS.
Partager :