Partager :

Le fléau des accidents de la route fait beaucoup de victimes en Israël. Une donnée ajoute à la noirceur du tableau: Israël est le pays qui a le moins réduit le nombre de victimes d’accidents de la route de toute l’Europe.

Le nouveau rapport du conseil européen pour la sécurité routière place Israël en 32e et dernière position dans ce domaine.

En moyenne, durant les dix dernières années, les pays européens ont réduit de 31.3% le nombre de morts sur les routes. La Norvège est en tête avec une réduction de 52.4%. En Israël, il n’a diminué que de 4.7%.

Depuis le mois de janvier 2022, 169 personnes ont perdu la vie sur les routes en Israël. D’après les données de l’autorité de la sécurité routière israélienne, le nombre de morts d’accidents de la circulation ne fait qu’augmenter. Pendant les 12 derniers mois on a déploré 366 victimes, l’année précédente ce chiffre s’élevait à 349 et l’année d’avant à 330.

 

Pour ce qui est des blessés graves, Israël ne fait guère mieux dans ce classement puisqu’il est avant-dernier. Entre 2013 et 2020, le nombre de blessés graves dans des accidents de la route en Israël a augmenté de 18% alors que dans le reste de l’Europe ce chiffre est en constante diminution.

 

Cette semaine, à la Knesset, le député et président de la coalition, Boaz Toporovsky (Yesh Atid) a dédié toute une intervention au sujet des victimes des accidents de la route. La ministre des Transports, Merav Mihaeli (Avoda) a, quant à elle, nommé le président d’une association de victimes de ces accidents, au poste de président de l’autorité de la sécurité routière. Un programme doit être présenté prochainement afin d’apporter des solutions à ce fléau qui coûte de trop nombreuses vies humaines.

//lphinfo.com/

Partager :