Partager :

Tous les nouveaux employés du fabricant de glaces Ben & Jerry’s sont désormais tenus de suivre une série de quatre conférences données par des activistes sur le conflit israélo-palestinien, dont une par Omar Shakir de Human Rights Watch, un activiste de premier plan qui a été expulsé d’Israël pour avoir soutenu le boycott de l’État juif, a rapporté lundi le site Jewish Insider.

L’année dernière, Ben & Jerry’s a provoqué un tollé en annonçant qu’elle ne vendrait plus ses produits dans les « Territoires palestiniens occupés », faisant référence aux implantations de Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Jewish Insider a rapporté que l’entreprise fait regarder aux nouveaux employés des vidéos sur le racisme aux États-Unis et le conflit israélo-palestinien, sous le titre « Scooper Series : Social Mission ».

Le média a publié une partie de la vidéo de Shakir, en précisant qu’elle avait été obtenue auprès d’un employé qui avait regardé les vidéos.

Dans sa vidéo, Omar Shakir accuse Israël de mener des politiques visant à forcer les Palestiniens à quitter leurs maisons et à retirer la population de Gaza « du bilan démographique d’Israël ».

Mercredi, le député de l’opposition israélienne Simha Rothman, du parti Sionisme religieux, a réagi à cette information, exhortant le gouvernement à annuler tous les avantages accordés à la société mère de Ben & Jerry’s, Unilever.

www.i24news.tv

Partager :