Partager :

LEGISLATIVES 8EME. Le Canard enchaîné a lancé hier un véritable pavé dans la mare. Le Consulat de France en Israël (qui très probablement ne s’attendait pas du tout à une diffusion publique d’un texte confidentiel) est largement cité dans un article. Ce matin Radio J en a parlé dans l’émission d’Ilana Ferhadian. Le fil Twitter de Julien Bahloul (50 000 abonnés) présente, sans commentaires, et de manière neutre, l’article du Canard (journal papier non disponible en Israël).

Les réseaux sociaux ont été submergés hier par les copies de cet article explosif sur les élections en Israël qui a mis en avant la ville de Netanya.

Pour de nombreuses raisons IsraelValley ne rentre pas dans « la danse des canards ». Nos avocats à Paris et Tel-Aviv nous ont conseillé de garder une très grande prudence d’expression car nous sommes envahis par un brouillard épais de fake-news. (DR)

La huitième circonscription des Français établis hors de France est l’une des onze circonscriptions législatives des Français établis hors de France. Créée en 2010 à la faveur d’un redécoupage, elle comprend huit pays du pourtour méditerranéen, pour une population de 131 135 Français inscrits sur les registres consulaires.

Jacques Benillouche : « Les résultats de la 8ème circonscription des Français de l’étranger comprenant Israël, Chypre, l’Italie, la Grèce et la Turquie sont tombés. Les résultats définitifs ont été validés par le Conseil Constitutionnel. Sur les treize candidats, seuls les deux premiers sont autorisés à concourir au second tour car aucun autre n’a obtenu 12,5% des électeurs inscrits. Le troisième, candidat mélenchoniste, ne peut se maintenir malgré les 2.986 voix (18,6%) obtenus.

La première remarque concerne la faiblesse de la participation 16.043 votants sur 131.219 inscrits, à peine 12,2%. Il ne s’agit pas d’une élection qui soulève la passion chez les électeurs ce qui pose sérieusement la question de l’avenir du maintien de ces élections pour les 11 députés des Français de l’étranger, prévus à disparaitre dans le projet de réforme de l’Assemblée nationale ».

Partager :