Partager :

Le site Ynet rapporte la mise en place du programme  « De clandestin à ouvrier » porté par Tsahal et approuvé par le ministre de la Défense, Benny Gantz. Ce programme prévoit l’augmentation du nombre de permis de travail délivrés aux Palestiniens par Israël.

Ce faisant, l’armée estime que le phénomène des clandestins sera réduit et qu’elle aura une meilleure visibilité sur les personnes entrant en Israël. En effet, les Palestiniens qui s’introduisent illégalement sur le territoire israélien le font, dans leur grande majorité, pour aller y travailler. Certains entrepreneurs israéliens ferment les yeux sur leur statut, voire les aide à passer la ligne parce qu’ils sont en manque de main-d’oeuvre.

Par ailleurs, chaque ouvrier palestinien qui dispose d’un permis de travail en Israël a fait l’objet d’une enquête sécuritaire ce qui permet donc de prévenir d’éventuels risques terroristes.

Israël va donc délivrer 20000 permis de travail supplémentaires, faisant passer le chiffre de travailleurs palestiniens qui exercent sur le sol israélien de 100000 à 120000.

Les entrepreneurs immobiliers se félicitent de cette annonce et au sein des services de sécurité israéliens on est convaincu que l’augmentation du nombre de permis de travail entrainera mécaniquement la réduction du nombre d’attentats.

Parallèlement, l’armée va également renforcer son dispositif de surveillance le long de la barrière de sécurité et va prendre des mesures plus sévères envers ceux, du côté israélien comme palestinien, qui permettent aux clandestins de passer.

LPH.

Partager :