Partager :

Alors que les séries télévisées israéliennes caracolent en tête du palmarès international sur Netflix, le géant du streaming soutient le premier Series Lab (incubateur de séries) lancé par l’école de cinéma Sam Spiegel de Jérusalem.

Le Series Lab fait suite au Film Lab, de renommée internationale, créé par Sam Spiegel il y a dix ans, tous deux prolongeant la grande expertise de Sam Spiegel en matière d’émergence de talents locaux.

Le projet recevra également le soutien de VIS Social Impact, la nouvelle division de production thématique de ViacomCBS International Studios.

« La Sam Spiegel School a une solide expérience dans le développement de créations locales », a déclaré Larry Tanz, vice-président des séries EMEA chez Netflix.

« Nous sommes ravis de soutenir le premier incubateur de séries de l’école, qui vise à aider de nouvelles voix de talent à raconter des histoires locales, authentiques, avec un écho planétaire. »

Les meilleurs professionnels de l’industrie – Hagai Levi, conseiller artistique de Series Lab (créateur de « Scenes from a Marriage », « In Treatment », « Our Boys » et « The Affair »), la réalisatrice Daphna Levin (« Euphoria », « Fifty », « In Treatment ») et Noah Stollman (« Our Boys », « Someone to Run With »)- travailleront avec les jeunes créateurs, les aideront à développer leur travail et à prospérer sur le marché mondial des séries.

L’incubateur de séries est ouvert aux écrivains et producteurs ayant déjà démontré leur potentiel créatif et à ceux en mesure de travailler dans d’autres langues, y compris l’arabe, l’amharique, le russe, le yiddish et l’hébreu.

Dans le cadre de ce programme, un projet sera primé et recevra le tout nouveau Prix Netflix du développement de série, assorti d’une bourse permettant aux créatifs de se concentrer sur le développement de leurs projets.

Des opportunités sont également offertes par Grow Creative, le programme mondial phare de formation et de développement de Netflix, dans lequel la productrice et scénariste Jill Condon (« Friends ») animera des ateliers sur le développement de scénarios et encadrera les participants. Netflix couvrira les frais de l’ensemble des participants.

Le programme VIS Social Impact de Viacom CBS, axé sur les contenus abordant les questions de climat, égalité et santé, et destiné à lutter contre le racisme, les préjugés, les stéréotypes et la haine à l’écran et hors écran, aidera quant-à-lui à soutenir le programme Lab et les nouvelles voix qui émergeront.

« En notre qualité de plus grande école de cinéma en Israël, nous sommes fiers de continuer à offrir des opportunités aux jeunes créateurs israéliens, et les aider à trouver leur chemin dans l’industrie du cinéma et de la télévision », a déclaré Dana Blankstein Cohen, directrice exécutive de Sam Spiegel.

« Le lancement de cet incubateur de séries est la conséquence naturelle d’un processus éducatif de qualité et de grande envergure. »

Le conseil consultatif du Jerusalem Sam Spiegel Series Lab comprend le producteur et scénariste Alon Aranya (« Téhéran », « Votre honneur », « Hostages »), l’écrivain et réalisateur Asaf Bernstein (« Fauda », « La dette », « Warrior »), Osnat Saraga d’Ananey Studios, l’avocat du spectacle Craig Emanuel et la fondatrice de YES Studios, Danna Stern.

Times of Israel et IsraelValley.

 

Partager :