Partager :

La Tunisie et Israël ont engagé des discussions pour un éventuel rapprochement, mais la démarche se heurte à l’opposition de l’Algérie, qui voit d’un mauvais œil cet effort de conciliation, a rapporté mercredi le quotidien Israel Hayom.

Des entités tunisiennes ont également déployé des efforts pour empêcher ce processus d’aboutir, souligne le journal.

Selon un responsable diplomatique qui s’est entretenu avec Israel Hayom, « élargir la sphère des pays qui ont des liens avec Israël est notre objectif constant, mais il est également vrai que l’Algérie montre toujours une attitude hostile [à l’égard de cet effort]. »

Selon le site d’informations de langue arabe Rai Al-Youm, le président tunisien Kais Saïed cherche à se rapprocher d’Israël, mais « l’Algérie empêche le pays d’entrer dans le processus de normalisation. »

Le site souligne que la Tunisie craint qu’un rapprochement avec Israël n’affecte négativement ses divers intérêts commerciaux et financiers en Algérie.

La Tunisie et Israël ont entretenu des relations diplomatiques partielles dans les années 1990 à la suite des accords d’Oslo, mais la mission diplomatique tunisienne en Israël a été fermée après l’effondrement du processus de paix au début des années 2000.

Toutefois, le président actuel a autorisé les Israéliens à visiter le pays.

i24News.

Partager :