Partager :

Ce lundi, des milliers d’enseignants ont manifesté à Tel-Aviv contre leurs conditions de travail et le salaire qu’ils reçoivent. Afin de préparer la manifestation, ils avaient arrêté les cours plus tôt dans les écoles maternelles, élémentaires, les collèges et dans le secteur de l’éducation spécialisée.

La manifestation s’est tenue devant le ministère des Finances en faveur de l’augmentation des salaires des enseignants.

« Le salaire est tout simplement honteux », a déclaré une enseignante de Ramat Hasharon, Meital Shir.

« J’ai 15 ans d’expérience dans le métier et je gagne 10.000 shekels par mois (2700 euros). J’ai fait une conversion à l’enseignement parce que je venais d’un autre milieu. La journée commence à 7h30 du matin et ne se termine pas avant 22h00 le soir. C’est comme être maman de 35 autres enfants, » a-t-elle ajouté.

« L’éducation devrait être une priorité. La plupart des enseignants qui gèrent le système éducatif aujourd’hui ont entre 50 et 60 ans, » a-t-elle encore affirmé.

Dimanche soir, le ministre des Finances Avigdor Lieberman a présenté un plan pour « rationaliser le système éducatif ».

Le ministre a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il n’était pas en désaccord avec la nécessité d’augmenter les salaires des enseignants, mais qu’il soutenait une augmentation différentielle tout en  récompensant les enseignants.

« Nous devons nous concentrer sur le principal paramètre des salaires des professeurs, qui est actuellement l’ancienneté et non l’excellence – nous voulons mettre désormais l’excellence au centre de la question ».

I24News

Partager :