Partager :

Au Maroc, le ministre israélien de l’Innovation salue les opportunités « incroyables » à venir.

Israël et le Maroc sont sur le point de signer ce jeudi le premier accord de gouvernement à gouvernement pour faciliter les collaborations technologiques et scientifiques entre les deux pays.

L’accord sera signé par le ministre israélien de l’Innovation, des Sciences et de la Technologie, Orit Farkash-Hacohen, et le ministre marocain de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui, un jour après que le ministre israélien a annoncé le protocole d’accord (MOU) à la conférence israélo-marocaine sur les technologies et les affaires « Connect to Innovate » à Casablanca, organisée par l’organisation à but non lucratif Start-Up Nation Central (SNC).

Lors du discours de clôture de la conférence de trois jours mercredi, Farkash-Hacohen a salué les liens officiels ravivés entre les deux pays et les efforts visant à instaurer une collaboration dans des secteurs tels que les énergies renouvelables, la gestion de l’eau, l’agriculture et l’alimentation. Le ministre a déclaré que les deux pays avaient une « opportunité incroyable » de collaborer et de relever des défis communs à ne pas manquer.

« C’est un événement spécial. Cela fait seulement 18 mois que nous avons signé et rétabli les relations diplomatiques avec le royaume du Maroc. Pendant que les gouvernements signent des traités, ce sont les gens qui construisent réellement la paix », a-t-elle déclaré dans son discours.

Le ministre a fait l’éloge de l’innovation d’Israël dans des secteurs tels que la technologie de l’eau, l’efficacité et le stockage énergétiques et le traitement des eaux usées, et a affirmé que bon nombre de ces technologies étaient nées par nécessité après des années difficiles de sécheresse à la fin des années 2000 et au début des années 2010.

Gabriel Attal

Radio J.

Partager :